Maman fatiguée, maman à bout de souffle.

Je ne savais pas trop quoi vous écrire, cela fait un petit moment que je n’ai pas publié sur le blog, par faute de temps, et d’inspiration. Manque d’énergie aussi. Une maman fatiguée quoi…

La vie en ce moment c’est un peu les montagnes russes. Depuis la reprise du travail, mes pieds ne touchent plus terre, je survole à mille à l’heure, en espérant pouvoir tenir le max de temps comme ça…

Déjà, mon travail est assez, trop, prenant.

Je commence très tôt le matin, et je conduis beaucoup. En moyenne je fais 300 km par jour. Donc le matin à 5h quand il faut se lever, j’ai grand grand mal à ouvrir les yeux.

Parce que, si on fait le bilan de mes nuits, je n’appellerai pas ça des nuits justement. De longues siestes au mieux, des nuits blanches au pire.

J’ai la chance d’avoir deux enfants qui font leur nuit. Dans la même chambre qui plus est. Ça c’est sur le papier. Parce qu’en vrai, quand ce n’est pas Adam qui a perdu sa tétine et qui veut que je vienne lui trouver, c’est Hana qui n’arrive pas à dormir à cause de son nez bouché. Alors bien sûr, ils sont au lit à 21h et ne se réveille qu’à 7h. Mais entre temps, je me lève au minimum 4 fois par nuit pour les petits bobos en tout genre.

Pour se rendormir après ça, bonne chance. Sans compter le mari qui ronfle comme une tronçonneuse à côté, je ne suis pas aidée disons.

Alors quand le réveil sonne à 5h, forcément, je ne pète pas la forme.

Le travail en soi, rien de fou, rien de passionnant. Comme beaucoup d’entre nous, on travaille pour payer les factures et faire vivre nos enfants. Et aussi pour payer une nounou, évidemment. Alors on essaie de prendre le moins d’heures possible chez la nounou pour se garder un peu d’argent pour les loisirs. Mon mari commence plus tard le travail alors c’est lui qui les pose à 9h.

Moi à 9h j’ai déjà eu mille vies dans une vie.

Et je cours les récupérer en début d’après- midi pour grappiller quelques moments avec eux. Certains jours j’essaie d’aller à la salle de sport avant de les récupérer, histoire de me défouler, de changer d’air et de ne pas craquer.

Pendant qu’ils sont à la sieste je me regarde dans le miroir et je contemple la beauté de mes cernes. Puis je contemple l’ampleur du désastre qu’est mon appartement. Alors tant pis pour la sieste, je fais le ménage, je fais tourner des machines, je commence à prévoir le dîner, à prévoir le repas du lendemain pour mon mari au bureau et mon fils chez nounou. Quand je peux poser mes fesses sur le canapé, les enfants se réveillent de la sieste.

Alors je joue avec eux, je les mange de bisous et de câlins. Je garde mon calme quand Adam use mes nerfs, j’essaie de ne pas lui faire payer ma fatigue. Pas simple parfois.

Mon homme rentre vers 19h30, alors je fais en sorte que le dîner soit prêt pour qu’on puisse manger en famille.

S’accrocher à ces petites bulles de bonheur pour tenir la cadence.

Puis la valse des bains commence. Hana dans sa petite baignoire, Adam sous la douche, j’ai mis en place une technique pour les laver en même temps, pour qu’ils partagent ce moment et pour que je puisse gagner du temps, il faut l’avouer.

Adam est prêt, papa l’habille pendant que je finis avec Hana. On trouve le rythme pour partager la table à langer. Quelques embouteillages alors vite vite, on file sur le lit et on s’habille comme on peut.

Ça y est, Adam a dîné, les enfants sont lavés. Un dernier biberon pour Hana et on peut les coucher.

Ensuite, il faut préparer le sac pour demain. N’oublie pas les couches, les cotons, mets une tenue de rechange à chacun. T’as oublié de payer la nounou, pense à lui mettre son chèque dans le cahier de liaison. Il lui faut une bouteille d’eau aussi. N’oublie pas les dosettes de lait.

Le sac est prêt, les enfants dorment. Direction la cuisine pour nettoyer le chantier qu’Adam à laisser derrière lui. Des spaghettis partout ! Hop la vaisselle ! Un coup d’éponge partout ! On passe la serpillière. Maintenant les lunchbox : une pour papa, et une pour Adam.

Ah merde, j’ai plus de fromage blanc ! et faut que je pense à racheter des fruits aussi ! Bon je note tout ça, demain j’irai faire les courses.

Cuisine nickel, on passe à la salle de bains. Une vraie piscine ! On éponge, on range et on se rappelle qu’une machine a fini de tourner depuis au moins 1h. Bon allez, courage, étend-la.

Quelle heure est-il ? 23h ?????? Déjà ??? Ok, prend ton PC maintenant, tu dois boucler ta journée de taf. Tu rédige les comptes rendu de tes rendez-vous, et tu prépares ceux de demain.

Minuit et demi.

Tu regardes ton homme devant son match de foot. Il te dit « Ça va ? ». Tu réponds « Oui ». Tu penses « Tu crois que je vais bien ? Je suis claquée bordel ! un épuisement sans fin ». Tu dis « Je vais me coucher ».

Tu vas prendre une douche. Chaude. Brûlante. Pour détendre tes muscles. Et tu te brosses les dents mécaniquement en te regardant dans le miroir. Toujours ces cernes.

Allez au lit ! tu règles ton réveil. Non pas 5h, allez petite grasse matinée, demain ça sera 6h.

A 2h du matin « MAMAN ! Tétine ». Putain. Elle est fluo sa tétine merde !! et elle est à 3cm de lui quoi !!

A 5h du matin « Ouiiiin ! » (traduction : j’ai faim et/ou j’ai chaud et/ou j’ai plus sommeil et/ou je pleure juste parce j’ai envie de pleurer)

A 6h du matin : Bip Bip Bip. Tu ouvres les yeux et tu entres en négociation interne « et si tu n’y allais pas ? Si tu te déclarais malade ? Et si … ? »

Et non.

Tu te lèves, tu te prépares et tu prends la voiture. Somnolence au volant, tu t’arrêtes dans une aire d’autoroute. Tu croises des routiers à bords de leur camion. Copains de galère les gars !

Tu fermes les yeux 10 minutes, tu te prends un café et t’y retourne !

Parfois ça se passe bien. Tu enchaînes les rendez-vous fluides et sans encombres. Parfois tu tombes sur des têtes de cons. Mais tu prends sur toi, le client est roi. Le roi des cons oui.

A 15h tu récupère tes enfants. Là tu te dis que tu pourrais dormir une petite heure avec eux. Mais mademoiselle Hana a décidé d’être chiante. Donc tu traînasse au lit avec elle, c’est mieux que rien.

Une fois les jeux-dîner-bain-dodo bouclé, tu te poses devant ton ordi et tu consultes tes mails.

Tu vois celui de ton chef qui t’envoie un exemple de Business Plan et qui te demande de faire le même pour tes 10 plus gros clients. Genre un dossier de 1000 pages quoi.

« Ok je fais ça quand ? » « Et bien quand t’as le temps Dina ! tu finis tôt non ? » « Oui non mais je finis tôt mais j’ai une autre vie à côté hein… » « Bah le weekend ! » « Quand je serais payée 5000€ par mois, peut-être que je pourrais sacrifier mon weekend à bosser sur TES business plan, mais en attendant j’ai une famille tu sais… »

En fait, les femmes sont censées être aussi performantes au travail qu’un homme, tout en étant moins payées. Elles doivent aussi gérer la vie personnelle sans que cela influe sur le travail.

Elles doivent en faire 10 fois plus, pour 3 fois moins.

Je sais qu’on est toutes dans cette galère. A différentes échelles bien sûr. Car certaines n’ont pas besoin de travailler, certaines travaillent par plaisir, certaines sont accompagnées efficacement…

Je ne blâme pas mon mari, à son niveau il fait déjà le max. D’ailleurs, le fait de se lever une demi-heure plus tôt que d’habitude pour préparer les enfants et les déposer chez nounou, ça représente un sacrifice INHUMAIN pour lui. C’est bien simple, à l’entendre il mériterait la légion d’honneur.

Mais du coup moi, je n’en vois pas le bout. Les weekends, pendant que mon homme récupère de la semaine, moi je me tape le même rythme, le boulot en moins.

En fait, une femme, ça ne peut pas démissionner.

Une femme se doit d’être constante. Voilà.

Je me plains, je fais la geignarde chiante, mais j’avais besoin d’extérioriser tout ça ; Et surtout j’ai besoin d’entendre que je ne suis pas la seule à bout de souffle.

Alors racontez moi vos vies aussi…

Written By
More from Dina

Sélection RUSH DU PRINTEMPS chez La Redoute

Pour celles qui auraient loupé l’info, c’est le « RUSH DU PRINTEMPS » chez...
Read More

36 Comments

  • Merci! C’est ma vie, debout 5h45 se préparer, réveiller et préparer les nains (2 ans et demi et 5 mois) partir pour la crèche, être à 8h au boulot jusqu’à 17h, la même dans l’autre sens. Rentrer et s’occuper du bordel laissé le matin par manque de temps, les bains, le repas, le dernier bib…ect
    « Bon weend à lundi » « si tu savais comme mes week end sont pires que mes semaines! » Mais non tu dis merci toi aussi!
    Et papa dans tout ça ? Ben « je suis fatigué je travaille je vais me poser »
    Je ne suis pas fatiguée moi, ça tiendra le temps que ça tiendra mais je me sens couler ces derniers temps et j’ai l’impression que ça n’inquiète personne donc merci pour cette article. Ça ne me rassure pas mais je me sens moins seule!

  • Ohlala, on change Les prénoms et c’est un peu vis ma vie. Les tétines et chouinements nocturnes je connais avec mes 2 de 1 an et 2 ans 1/2, un boulot fatiguant et l’impression de gérer toute la logistique de la maison aussi, un mari qui pense en faire beaucoup mais en fait qui en fait tellement moins que nous. La seule différence c’est que moi la maison c’est ma dernière preoccupation! Sieste avant tout le reste on verra. Et tant pis si on mange une purée surgelée le soir! Et ma
    Nounou s’occupe des repas en journée pour les enfants, et elle le fait bien. Vivement le seul week-end filles sans enfants de l’annee et vivement l’ecole Il paraît! Courage encore un peu

    • C’est tellement ça! Et cela parait tellement évident à notre entourage … merci pour ces lignes ça fait du bien.. Je me sens moins seule..
      Courage les filles 💗💗

  • A deux trois mots près, j’aurais pu écrire exactement cet article !
    Alors oui je te comprends, certains jours j’ai l’impression que je vais peter un câble … puis je vous leur bouille et je me souviens pourquoi je fais tout ça …
    je t’envoie plein de bonnes ondes ! Courage

  • Oui je me vois tellement avec un travail a temps complet,3enfants et un concours à préparer…. Alors g lâche des fronts… Le ménage je le fais moins n’a oui pas le temps … Ou moins … Repas de temps en temps riz minute aumicro onde et soupe… C fait de temps en temps ca aide mais je ne mange pas avec eux … Pdt ce temps c vaisselle balai et tt câlin bisous dodo à 20h et après je pense a moi enfin concours … Et mon homme est a paris la semaine … J avoue je ne sais pas combien de temps je vais tenir mais on y croit!! Mais j avoue essayer de les rendre les plus autonomes et plus rapidement possible ma dernière a18mois mon loup 4 ans et ma grande 7… Alors les douche c chacun son tour et tt seul sauf pour la petite bien-sûr et au pas de course malheureusement! En tt cas courage on est toutes plus ou moins dans un traintrain harassant…. Mais bon un bisous, un câlin et ça repart… Allez hop je repars réviser… Bonne soirée 😊

  • Ici je vis la même chose Dina ! Non tu n’es pas folle et non tu n’es pas seule !

    Mes journées se résument à (depuis une semaine bébé fait ses nuits sans bibi oufff ! 4 mois demain) je me lève à 7h je me prépare vite avant que bébé ne se réveille… Bébé se réveille, je le change, je l’habille, je lui donne le bibi, je le maintiens une demi heure (sinon bébé vomit), je fini son sac pour chez nounou.
    Déjà l’heure de partir ! Hop je le depose, topo à la nounou et c’est parti pour le boulot.
    Je débauche, je vais chercher bébé. Arrivé à la maison, on s’occupe de bébé, on essaie de le mettre à la sieste. Il dort … Je me repose ? Non la maison est un bordel monstrueux … Une tempête a du passer pendant que j’étais au boulot … Aller hop, linge sale, machines, sèche linge, lave vaisselle, linge à étendre, linge à ramasser et à ranger, ménage (rapide j’ai plus la force de quoi que ce soit)… Entre temps bébé s’est réveillé 2 fois, on le berce, on le recouche et on continue. Oups c’est l’heure du prochain bibi … Puis de la prochaine sieste. Cette fois ci je fais la sieste aussi … Ah non bébé a décidé de ne dormir que 30 minutes … Je passe les détails … On arrive au soir. Bain, dernier bibi, dernière couche, câlins et dodo (j’ai de la chance a 20h il dort !)
    Mince on a pas encore mangé, ouf papa fait la cuisine (c’est mieux que rien !), l’appartement est tout petit, le bruit des casseroles me font flipper que bébé se reveille !! Apres mangé je me rends compte que j’ai même pas eu le temps d’aller à la douche … Ffff trop la flemme mais bon une fois dessous on en profite …

    Bon bin c’est l’heure d’aller dormir je suis épuisée !

    Je ne suis pas épuisée de mes journées depuis une semaine mais épuisée de ces 4 premiers mois … Car ici papa ne s’est pas levé une seule fois la nuit pour les bibis, les couches ou simplement rendormir bébé… Ici il ne lui a pas préparé un bibi depuis bien un mois et ne lui en a pas donné depuis bien 10 jours ! Grrr ! Il ne le couche pas non plus le soir ni pour les siestes. Depuis une semaine il prend des petits pots, bingo il ne lui en a pas encore donné !

    Tu n’es pas seule ! Courage

  • Comme je me retrouve dans ton coup de gueule!!!
    Mes jumelles de bientôt 5 ans ne se réveillent plus la nuit mais moi je n’arrive pas à faire une nuit complète, la surcharge mentale y parait!
    L’impression de flotter au dessus de ma propre vie sans jamais poser les pieds au sol! Être perdu dans les jours de la semaine malgré un agenda bien tenu!
    Je bosse certainement moins que toi car je suis vendeuse à 80% mais le temps me manque aussi! Séparée du papa de mes filles, le plus dur le soir c’est de ne pas pouvoir vider mon sac auprès d’une oreille attentive…
    Avoir l’impression d’etre Une machine à ménage, à lessive mais heureusement à bisous aussi!
    D’un tempérament plutôt optimiste, je vois tjs le verre (de vin 😜) à moitier plein mais bien souvent je le vide cul sec en me disant ça pourra pas me faire de mal!
    21 mois de Maman solo a mi temps mais je ne suis pas sûr de tenir ce rythme encore bien longtemps.
    Mon pire ennemi… la fatigue, qui me fait me transformer en Hulk pour une fourchette qui tombe à table et en dragon pour des chamailleries de sœurs qui n’en valent pas la peine. J’arrive à me transformer en une maman que j’en deteste, accro à des pavé comme la tienne pour relativiser et se dire que finalement on est toutes pareil et flancher est humain!!!

  • Courage,on en passe toute par là. Perso j’ai lâché du leste, je vais à l’essentiel. Le menage n’est pas fait tampis. Et puis j’ai fait un planning de partage des tâches et lorsque mon mari ne fait pas les siennes SURTOUT je ne les fait pas à sa place ! On ne peux pas être partout. Je pense aussi qu’il faut parler avec son conjoint de sa fatigue et son mal être.

  • Oh que ça fait « du bien » de lire cette article ! Car oui en effet tu n’es pas la seule.. Pour faire bref, ma fille est née est fév. 2014, après 6 semaines max elle a fait ses nuits, au top, la récupération pour nous s’est bien passée et la reprise du boulot aussi, puis 23 mois après, fév. 2016, son frère est né ! Bébé facile à coucher mais des nuits de merde.. Et ça fait 22 mois que ça dure ! Alors oui maintenant il se pseudo réveille, pour une tétine ou juste il rêve et fait du bruit mais moi ça me réveille et comme toi pour se rendormir c’est chaud !
    J’ai eu « la chance » de prendre un long congé parental, retour au boulot il y a deux mois, entre la grande qui a commencé l’école et le petit chez la nounou je cours, car ici c’est moi qui fait les matins et soirs et bains etc.. Mon mari part vers 6h et reviens vers 19h au mieux mais c’est souvent 19h45-20h. J’ai repris le boulot à temps partiel et c’est largement suffisant mais quand même humer galère de tout gérer ! Car oui j’ai plus de jours de congé mais franchement aller faire les courses avec 2 loustics, hé bah tu rentre et tu as juste envie de crier car tu n’en peut plus.
    Bref, tu n’es pas la seule, ça fait du bien d’en parler.. Parfois je me suis demandé si je ne faisait pas un burn out et puis là j’ai l’impression que je commence à trouver le rythme.. Pour me décharger c’est la nounou qui fait le repas pour mon fils car ici je prépare déjà pour mon mari et moi et les enfants quand y’a pas de nounou nu d’école. Alors oui je paye un peu plus mais j’y gagne aussi en organisation et pour éviter la surcharge de travail et mentale !
    Bref j’ai raconté ma vie aussi mais ça fait du bien et puis tu n’es pas la seule c’est clair !!
    Soyons fortes même si c’est dur 😘

  • Bonjour, la vie de maman n’est pas de tout repos.
    Petit conseil, pour votre nounou, donner lui un bon paquet de couche, pack d’eau, ect en conséquence pour le moi, dans le sac prévoyez 2 tenus, comme si un jour il y a besoin vous avez déjà se qu’il faut.
    Le bain, 1 fois sur 2 peux suffir quand vous êtes épuisé.
    Et 1 fois par semaine, récupéré les petits après le goûter histoire de vous poser comme une crotte, la maison n’est pas nickel, c’est pas grave, si Mr n’est pas content, l’aspirateur ne mort pas, et demande juste 5 min.
    Voilà pour les conseils.
    Je suis asmat, quand j’ai repris le travail tous le monde me disait tu as de la chance, tu as ta fille avec toi et en plus ba tu es chez toi » comprendre tu ne travail pas ».
    Hors j’ai fait une dépression quand j’ai repris, je n’arrivait pas à trouver ma place avec ma fille et les 3 petits que j’acceuillais, je mettait ma fille en retrait pour pas qu’on me dise que je m’occupe plus d’elle que des petits » j’avais perdu un contrat car les parents craignais que je m’occupe moins de leur fils par rapport à ma fille », les nuits sont arriver qu’à ces 2 ans, je l’ai allaiter 18 mois, jours et nuits, 2 à 3 fois la nuits.
    Jetait épuisé, je navais plus de vie sociale puisque lorsque j’avais fini mon travail, je commençait mon travail de maman, bain, repas, ménage, ……Mr lui, ba il travail, donc il est fatigué, normal je suis à la maison, donc je ne travail pas.
    Les courses, le moment béni des courses ou je sort, je vois des adultes, youhouuuuuu, toujours avec ma fille.
    Jusqu’à se que je commence mon activité de VDI pour les bijoux Victoria, ma fille avait presque 3 ans, je suis redevenu une femme, je prenais le temps de me mettre en valeur, pour faire se second travail que j’adore, qui m’a permise de trouver un équilibre.
    Je reste seul à gérer le quotidien mais Mr vois que se n’est pas si simple de s’occuper d’un enfant , de préparer le repas, prendre le temps de jouer. ….
    Dsl du roman, mais j’étais inspiré.
    Tu n’es pas la seule, on est beaucoup dans se cas, essaye vraiment de prendre du temps pour toi, de parler à ton conjoint, pour qu’il t’aide, voir qu’il se lève de temps en temps la nuit, pour que tu es une vrai nuits complète.
    Bon courage.

  • Oh mon dieu g l’impression de m’entendre bon courage.. Et bonne micro nuit
    Anastasia 29ans Aide Soignante.. Avec un homme qui travaille en 3/8.. 🤔
    Maman de Maïna 4ans et 5 mois
    Et Noah bientôt 7 mois.. D’ailleurs j’y go Mister a perdu sa tétine et fait hurler le baby phone

  • Bonsoir,
    Merci pour ton message je me sens moins seule moi j’ai 3 loulous un a la crèche une a la maternelle une au collège. Comment dire le matin c’est réveil 6h30 préparation des 3 départ pour l’école à 7h15 on gère les 3 écoles go au boulot pause déjeuner devant ordi a bosser heure de fin sur le papier pour le boulot 17h réellement 17h30/17h45 après on court récupérer les loulous avant 18h. Généralement si tout va bien 18h45 on est à la maison sinon c’est 19h15 allez go les lessives la vaisselle le linge les devoirs les repas ensuite 30 minutes devant la télé avec les enfants 21h on couche les enfants et go on retourne bosser sur l’ordi. Généralement couché entre 23h et 1h du mat et rebelote le matin. ..
    Le week la maison les enfants pas une seconde pour soi les nerfs qui lâche la fatigue qui prend le dessus pas un moment pour soi pas un euro pour soi … a bout.

  • Et oui notre place est très dure il faut le reconnaître.
    Je travaille à la maison alors selon monsieur j ai le temps . .
    .de ranger les courses,aller chercher les enfants ,préparer à manger….bref il ne comprend pas quand on 21h je suis claquée,quand je râle car le dimanche a 18h il fait une sieste alors qu’ il y a plein de choses à préparer.. ..je te comprend mais je n ais pas de solution .

  • Comme je comprends… J’aurai pu écrire chacun de crs mots ou presque. Le contexte n’est pas le même mais le ressenti si : deux enfants de 4 et 1 an, un boulot loin, un mari qui fait de son mieux et croit faire des miracles… Et un profond sentiment de solitude au milieu de tout ce beau monde! Mais point d’optimisme malgré tout : ici, ça s´attenue avec le temps! Le fait d’avoir d’autres projets que « les enfants/la maison/le boulot », même s’ils paraissent dérisoires, m’aide à exister! Plein de courage…

  • Pfffiou quel article… Tout d’abord, bravo. Bravo d’avoir réussi à mettre des mots sur tes sentiments et d’avoir écris cet article. Bravo aussi pour tenir le coup avec cet emploi du temps bien compliqué. Je suis de tout cœur avec toi. Je travaille 50h/semaine mais elles ne se voient pas ces heures pour les autres car en réalité c’est deux journées et demie et deux nuits (je suis assistante d’éducation dans un lycée en vie scolaire et en internat). Alors oui j’ai la chance d’avoir deux jours et demi chez moi avec ma fille, les gens pensent donc que je n’ai pas le droit de me plaindre de ma fatigue et mon chéri que je peux donc faire le ménage, la vaisselle, les lessives, bref tout quoi, parce que bon les deux nuits ou je bosse je dors en fait non ? Ah bon ?!? C’est vrai que lorsque tu as sous ta responsabilité 45 gamines entre 15 et 18 ans tu dors vraiment super bien … LOL ! Alors le mardi a 13h quand je récupère ma fille alors que j’étais au lycée depuis le lundi matin 7h30 (oui oui j’enchaîne une grosse journée de 7h30-18h avec une nuit d’internat puis une autre matinée au lycée), et que je pense pouvoir dormir en même temps qu’elle l’après midi je déchante vite en rentrant chez moi… Vaisselle pas faite, chaussettes sales du papa et habits de la veille de bébé qui traînent dans le couloir, litière du chat pas faite, courses à faire, etc etc etc… Et parfois (souvent même) je craque, je pleure, puis je me reprends, je souffle un bon coup et je m’attelle à tout ça… Une amie m’a dit « mais ne fait rien, laisse tout comme ça, le papa va bien se rendre compte qu’il faut qu’il aide même si lui aussi est crevé par son taf… », alors je l’ai fais, pas de vaisselles, de machines, etc, pendant 5 jours. Et bien monsieur a préféré ramené Mc Do que de faire la vaisselle…
    Alors oui en fait nous les mamans ont des supers héros, genre des wonderwoman, pas qu’on le veuille, mais parce qu’on a pas vraiment le choix. Mais au moins nous savons que nous ne sommes pas les seules et qu’il y a quand même aussi de supers souvenirs en famille qui se font grasse à nous, à notre organisations, nos idées, etc.
    Bref, je fini mon roman, courage à nous toutes, à toi Dina, que la force soit avec nous ^^ <3

  • Ola ici c’est un peu la meme chose . Nous avons 3 enfants j’ai un grand de 6 ans et des jumelles de 11 mois. Monsieur travail en journée et moi en equipe . Une semaine sur deux je me leve a 4h40 pour commencer a 6h ma journee de travail n’est pas de tout repos je finis a 13h30. Vous me direz cool c’est tot tu vas pouvoir profiter de ton aprem . Oui mais sitôt le boulot terminer je file recuperer les filles a 14h chez nounou puis je file a la maison car il me faut vite les mettre a la sieste car a 16h30 je recupere mon grand donc si je veux quelles dorment suffisament je n’ai pas le choix . Si ces demoiselles sont concilliantes durant les 2h qu’il y a devant moi he bien la maison ne se range pas seule le linge be s’auto nettoie pas et j’en passe !!! Mais ça c’est le quotidien de chaque maman . Puis viens 16h15 reveil des filles on prepare les filles chargement dans la voiture puis recuperation du petit homme puis on rentre et la on enchaine les gouter les devoirs les bains ponctuer par quelques jeux puis prepartion du repas entrd tps Mr est rentré. Viens le repas des filles puis le notre avec le grand puis les coucher ….. viens le moment de liberté ah ben non il faut preparer le sac des pinprennelles pour chez la nounou ranger la cuisine …. .. puis douche et au dodo pour une courte nuit entrecouper par les divers reveils des louloutes …. et qd je suis d aprem ben c’est a peu de chose prêt la meme sauf que je sors du taf a 20h30 environs. …. Monsieur m’aide aussi pour lui c’est 50 /50 a la maison mais il ne gere pas les rdv des enfants les courses le repas …. et je pense qu’il croit que les enfants s’habillent en longeant un champs de coton ^^ et je ne vais pas me plaindre car une semaine sur 2 il dépose tout le monde le matin ^^ . Et en plus j’ai repris mais qu’à 80% donc je ne traville pas le vendredi donc ça va ^^ Mais bon je suis arrivée a un stade ou je fais par automatisme j’ai l’impression que mes journees sont sans fin !!!! Nous sommes lundi etvje suis deja éclaté ^^ mais bon rien de mechant hein ^^

  • Même combat ici (avec quasi les mêmes horaires…) la seule grande différence c’est que papa est absent toute la semaine pour des raisons pro et qu’en attendant c’est moi qui m’occupe des enfants et de la maison et de prendre les rendez vous et de penser aux menus, à préparer les sacs etc. Du coup ça veut aussi dire que je dois emmener mes enfants chez l’assistante maternelle à 5h30 tous les matins et ça me fait vraiment mal au bide de les réveiller si tôt… Pareil pour le weekend : le rythme ne change quasiment pas… mon grand se lève à 6h30 et impossible de refermer l’oeil pour lui et moi… puis la maison se réveille, le bib de la mini, le petit déjeuner du grand, quelques parties de jeux puis arrivent les bains… pendant ce temps : papa dort… et ça, ça me fout en boule ! Donc oui je compatis parce que je vis la même galère (franchement parfois c’est dur) mais comme vous je m’accroche à ces petits bonheurs, ce temps passé ensemble… et surtout je me donne pour consigne de faire rire mes enfants au moins une fois par jour… ça me déculpabilise un peu de leur faire vivre mon rythme pourri… tout ça pour payer des factures…

  • Salut Dîna,
    Je comprends ta fatigue, les nuits plus que courtes… et pourtant je ne travaille pas! Plus depuis 4 ans et demi où j’ai fait le choix d’arrêter pour élever mes enfants (8,4 et 20 mois). Les deux derniers ont mis plus d’un an à faire leurs nuits… je les ai allaité tout aussi longtemps… Quelque fois je rêve de retourner travailler pour avoir une vie professionnelle « comme avant » et avoir un espace de liberté qui me couperais du quotidien à la maison. Mais travailler pour payer d’autres personnes pour s’en occuper, cela m’a paru ne pas valoir le coup. Alors oui on fait des sacrifices financiers ( sorties, resto, vacances, fringues…)mais j’ai l’impression de vraiment m’occuper d’eux. Ils ne sont pas toujours reconnaissant ( mon grand aimerait avoir une nounou pour qu’elle joue avec lui!) et use et abuse de ma patience… et pourtant je sais que pour mes deux derniers, tous ces jours passés ensemble, les câlins, les jours ( les semaines!) où ils sont malades, c’est tellement mieux d’être choyé par sa maman. Je sais maintenant que je vais prochainement reprendre une activité professionnelle et appréhende d’avance ce futur quotidien comme tu le décris si bien, à jongler entre toutes nos obligations. Je te souhaite des nuits plus longues et t’assure de tout mon soutien moral! Les enfants grandissent vite, ils rentreront à l’école et il n’y aura plus de nounou et moins de repas du midi à préparer…
    bon courage à toi! Je te trouve très courageuse d’assurer un quotidien aussi intense!
    Carole, une autre maman aussi dépassée par moment… même sans travailler!

  • Courage, moi mon coup de gueule c’était la semaine dernière, j’ai craqué, à bout (et je n’ai qu’un petit garçon de bientôt 3 ans..) adorable mais qui peut être pénible… Un boulot prenant aussi, qui demande de la préparation à la maison… Un mari super mais comme le tien, il fait ce qu’il peut… Et on a parfois l’impression que ça ne suffit pas…

  • Je compatis. J’ai craqué au travail il n’y a pas si longtemps. L’hiver n’aidant pas les petits sont malades (chacun leur tour bien sûr) toutes les 15 jours. Mon docteur est devenu mon meilleur ami !
    J’ai la grande chance que mes deux loustics (bientôt 3 ans- 19 mois) fassent leur nuit sans réveil nocturne (sauf cas exceptionnel), c’est déjà Ça ! Que j’aimerais un week-end ou même qu’une journée rien qu’à moi ! Le rêve…
    Mais on les aime nos loulous

  • Je comprend tout à fait se que tu vie et moi je rajouterai à sa que en plus d’etre une bonne maman, une bonne mère au foyer, il faut aussi être la femme à papa. Pk les hommes ne comprennent pas que les câlins du soirs sont impossible car trop de fatigue.??

  • Et oui nous les femmes devons tout nous coltiner.. Course, ménage, enfants, boulot et nous n’avons pas besoin de nous reposer voyons c’est que les Hommes qui sont fatigués.. Tu devrais expliquer à ton mari le soir comment tu te sens. Le miens aussi quand il doit s’occuper 2h de son fils le matin car je boss ou le soir quand je fini à 20h est un exploit surhumain ! Nous avons tant de charges physiques et psychologique qu’il est normal de craquer.. C’est une vie très dure, je n’ai qu’un enfant car je sais qu’avec 2 je m’écroulerai.. Alors déjà bravo et dites vous que des enfants ça grandi et que ça ira mieux d’ici quelques années si ça peu aider. En tout cas vous n’êtes pas seule, je travail de 9h à 17h ou de 12h à 20h et quand je ne travail pas je suis avec mon fils profiter de lui ou alors ménage ou alors course ou alors paperasse. Toujours à penser est ce que j’ai payer la nounou ? Le loyer ? J’ai tout pris en course ? J’ai fais les planning au boulot ?.. Jamais une minute pour moi. Enfin si le soir de 21h30 à 22h30 et après au lit pour un réveil vers 6h30 7h! Alors courage 😊

  • Eh bien moi … je fais partie des mamans qui ont la « chance » de rester à la maison 🤭
    Je met des parenthèses car oui c’est Génial pour mes filles 8mois et presque 3ans .. car je vie à leur Rythme.
    Je ne loupe rien de leurs premières fois, je les vois prendre chaque millimètre pousser chaques cheveux ! Et ça c’Est le plus beau cadeau sur terre.
    Mais il y a l’envers du décor… même si mes filles sont des bonnes filles, la grande est entrain d’affir Son caractère et qui est-ce qui trinque ?? Qui est en conflit permanent ? Ca c’est Épuisant…
    ramasser le bazarre à longueur de journée, s’occuper de tout repas, bain, activité, puis … MÉNAGE parlons-en… ben oui même si mon mari fait le linge je m’occuPe de tout le reste, et quand des traces de petits doigts apparaissent sur le miroir fraîchement lavé , des salissures de chaussures sur le sol à peine aspiré entre deux changements de couches etc…
    Puis même si on vit normalement grâce à chéri qui gagne bien sa vie à 4 sur son salaire fait que on doit quand même regarder à ce que nous faisons.
    Parlons un peu de Chéri : je l’aimE de tout mon coeur, donc j’essaIe de le surprendre de le choyer car il est courageux part à 6h45 et rentre entre 19h et 20h30 et cela du lundi au vendredi. Donc je suis seule avec les filles. Seule très seule, part choix nous vivons écartés de familles et amis mais c’est Pas toujours évident..
    Et moi dans tout ça ? Je n’ai Plus le temps de faire du sport, moi qui adorais bosser et qui suis très sociable.. plus rien de tout cela…
    c’Est une question de mental …
    De mon côté entre femme de ménage cuisinière nounou et épouse.. je me suis perdue.
    J’aI tapé du pied dans le fond du trou pour remonter à la surface, je vais entamer une reconversion professionnelle et j’en suis ravie. Objectif ouvrir mon cabinet dans 18/24 mois et me mettre à bosser pour moi ! Et surtout pour aider les autres qui sont dans notre situation
    Car vous eux ou moi sommes pareil: aucune vie n’est Parfaite ! Par contre elle est belle et vaut la peine d’être Vécu.
    Soyons fort pour nos enfants notre moitié, mais surtout soyons fort pour nous !!
    💪🏻🤘🏻👊🏻

  • Quel article…là tout de suite je suis dans mon lit avec mon téléphone à la main et tes mots m’ont tellement touché que je verse qq larmes en silence pour ne pas réveiller l’homme…c’est bête hein mais merde c’est difficile…vraiment c’est dur et la fatigue est parfois si écrasante! tu mériterais une médaille pour ne pas faire subir ta fatigue à tes enfants…les miens n’ont pas toujours cette chance…parce que bordel c’est dur quoi! merci pour tes mots. ça fait du bien..mais ça fait peur aussi! être une femme…toute une histoire.

  • Juste merci. J’en ai pleurer de te lire. 2 schtroumpfs a gérer ici dont un qui ne fait pas ces nuits et la vie qui s’acharne un peu sur nous en ce moment avec son lot de galère de démarches administratives supplémentaires.

  • On dit qu’être maman est le plus beau métier du monde mais c’est aussi le plus dure, plus dure quand on a plusieurs enfants, plus dure quand on a un métier à côté.
    Ce qui nous amène à mettre notre vie personnelle entre parenthèse.
    La routine s’impose alors obligatoirement et c’est là que la vie défile…que les taches défilent et s’accumulent dans une organisation rythmée par la crèche, la scolarité,les activités etc…
    Mère célibataire ou pas l’éducation d’un enfant nous impose un rythme et des devoirs,et ce pour des années.
    La patience est à travailler, il faut prendre sur soi, savoir relativiser chaque jour en espérant donner le meilleur. Puis quand ils grandissent nous adultes, nous pourrons un peu plus penser à nous…ça fait partit du jeu et c’est ainsi.

  • Je me vois l’année dernière dans ce que tu écris. J’étais pas loin du bord,je pense un stade de craquage au dessus. En fait j’avais l’impression je le temps défilait trop vite. D’ailleurs dans mes souvenirs quand je pense à cette période, c’est en accéléré!
    J’ai du me poser et faire des choix, laisser mon enfant (et je n’en ai qu’un …) plus longtemps a la crèche. J’ai une passion, je peinds j’ai décidé que j’aurai un nouveau statut rien qu’à moi, je suis devenue artiste. Je prends le temps pour ça et le temps pour moi. Je laisse faire plus de choses à mon homme. Fractionner le temps pour être plus dans l’instant présent avec ses enfants et ne pas être l’ombre de soi quand on est avec eux. Je crois que pour le moment ça fonctionne bien comme ça pour moi. Il ma fallu un an pour ce resultat.
    Courage à toutes et penser à vous

  • Tu c’est c’est pareille chez tout le monde j’ais l’impression … est pourtant moi je me sens si seul a avoir cette fathigue en moi … moi je me lève a 4h20 tout les jours est tout les soirs je me demande si je vais pas abandonner, abandonné se rythme qui ne me vas pas . Hurlé sur les enfants parce que toi tu en peux plus c’est pas normal est pourtant tout les matin je me relève a 4h20 et tout les soirs j’hurle fatigué dépassé exténué par ces journée a répétition. Est les gens qui te disent tu ne te rend vraiment pas compte de la chance que tu as d’avoir tout tes après midi …. tu la veux a qu’elle heure la giffle ??? Parce que toi quand tu te lève moi je suis déjà a mi-chemin de ma journée de taf ( sans compter celle qui arrive après quand je rentre !!! ) travaillé tôt pour être usé comme sa non merci !! C’est pas une vie de maman sa . Quand on parle maternité bébé est grossesse on voit que les bons côté sa sent bon les bébé c’est doux . Pendant la grossesse tu rayonne .. bref on ta pas dit que tes hormones était en chute libre c’est l’ascenseur émotionnelle tu accouche tes crevé et tu t’en relèvera jamais tu accumule la fathigue pour le prochain bébé est plus tu avance dans le temp plus tu coule . Ton couple en pâti tu na plus le moral ni le courage , plus de patience l’un envers l’autre plus envie de faire de câlin tu veux juste dormir …. bref en clair oui c’est la galère pour tout le monde au final …

  • Ma vie ressemble fortement à la tienne :/ Le matin je me lève à 6h, je me prépare je lève mes filles à 7h je les prépare, on part à 7h30 quand je suis au travail (je commence à 8h45) et sinon 7h15 quand je vais à l’ecole (je commence à 8h30). Je les emmène chez la nounou, la nounou emmène ma grande à l’école, sur mon temps de midi je fais mes courses en mangeant. Ma grande finit à 15h45 donc quelqu’un de la famille va la chercher. Je rentre du travail à 18h00-18h30, je vais chercher ma petite chez la nounou ensuite je vais chercher ma grande chez la famille. J’arrive chez moi à 18h30-19h00, je fais les bains, le ménage, j’habite en immeuble donc les vêtements je ne peux même pas les laver je dois attendre le week-end (je te laisse imaginer la montagne de vêtements que je dois laver arriver au week-end) ensuite je prépare le cartable et le sac à langer de mes filles. Et c’est comme ça tout les jours. Le week-end à peine je me lève et c’est menage tout le week-end 😔

  • Nous on a des horaires décalés. Un du matin, un du soir. Autant dire que celui qui n est pas au boulot gère les deux petits (1 et 3 ans). La routine du matin ptit dej habillage creche Ecole, et celle du soir on récupère tout le monde jeux câlins bisous à gogo repas douche dodo. Toujours tout seul.
    Mais maman gère bien sûr aussi les 10 000 réveils nocturnes en passant d une chambre à l autre et la gestion de la maison : courses ménage lessive et le reste. Et en plus j arrive à caler mes 4 heures (whouhou) de sport hebdomadaire… Alors quand papa se plaint de ne rien faire et de ne pas avoir de temps, et d être fatigué….no coment !
    Même combat pour toutes… On est pas fait pareil !!!

  • Hello je suis peut être chanceuse mais à la maison les lessives c’est plutôt mon conjoint. Et le soir les soupes pour nous 2 c’est lui. Je n’ai pas encore réussi à lui mettre le pied à l’étrier ou plutôt au babycook. Et pour le bain c’est maximum un soir sur deux. A 14 mois l’important c’est que les fesses les mains et le visage soient propre. Comme ça on gagne du temps pour les calins et on coure moins. Ma cousine pour arriver à gérer et impliquer plus son mari fait des réunion de planification avec le lui le samedi matin pour les 15 prochain jours. Ça permet aussi de voir la répartition des tâches et qui fait réellement quoi. Une piste à explorer ? Bon courage et prend soin de toi

  • Chapeau,vraiment. Je ne fais que 70 bornes par jour pour le taff, je n’ai qu’un enfant (bon une vraie tornade, mais il est seul), et je me lève qu’à 6h40 pour emmener grumluche chez nounou à 7h15 (alors que c’est sur le trajet de l homme,pas sur le mien), et je suis épuisée……
    Alors bravo, chapeau, Tu as le droit d être épuisée… mais prévoir toi un jour par mois, Si possible, pour toi. Un samedi ou un dimanche où tu vas voir des copines, ou alors massage, manucure… des soins pour toi!
    Je ne tiens que comme ça……… et grâce à mes parents qui viennent 1 fois toutes les 2 semaines et m’aident pour du bricolage, du ménage, pour garder mon fils le temps que j’aille à l’Institut… 😉
    Nous sommes toutes des superwomum!

  • cette détresse, je la ressens….mon mari m’aide comme il peut, vraiment: nouveau boulot, nouveau rythme…mais une maman reste une maman. je suis la seule à entendre mini la nuit (étrange n’est ce pas!) et les nuits coupées 3 ou 4 fois depuis 4 ans, j’en peux plus. le week- end, non je ne suis pas plus cool car il faut occuper mini, le nourrir (fini les chips avalées devant une série); il fait sa sieste donc coincée at home 2h les aprem….JE pense à envoyer la factures, à tel au pédiatre, à ajouter de la lessive (« quoi ton pull est taché???je suis pas maïté hein gamin, vas t’acheter un nouveau pull si tu n’es pas content! »).
    et les amis, je m’éloigne de beaucoup d’eux car ils font comme si rien de tout cela n’arrivait chez eux: ils gèrent, ils s’éclatent, ils croulent sous les sous et bien- sûr, leurs gosses sont mieux élevés que le mien… « oh ça va hein Ingrid, toi tu n’en as qu’un, c’est facile ». ah pardon j’ai pas le droit de me plaindre alors? je ne suis pas une maman qui bosse temps plein, fatiguée, avec ses rêves en stand by depuis quelques temps. ok je t’em**de alors
    bon sur ce, je vais aller sniffer mon mini car, ça, ce doux moment, j’en oublierai presque tout ….

  • Coucou maman fatiguée

    Comme beaucoup de maman je te comprends.
    J’ai opté pour la solution radical,
    1 j’ai moi aussi un mari qui ronfle / je me suis fais une cure de Novanuit
    2 Pour la tétine j’ai acheté ce qu’on appel un tour de cou pour les clé et je fais un noeud au milieu pour éviter les risques d’étranglement mais du coup il la retrouve seul sans m’appeler la nuit
    3 pour le nez bouché j’ai acheté de l’huile essentiel d’eucalyptus et j’en met une goute sur une peluche au dessus de son oreiller et ils me font une bonne nuit
    4 j’ai pris des actions chez les bouchons d’oreilles, je déculpabilise si je ne les entends pas crier la nuit c’est mon mari qui ira.

    Bises

  • Bonsoir,
    Je suis maman de jumeaux de 4 ans.
    Pour vous alléger juste un peu (c’est mieux que rien), je vous dirais juste que le bain un jour sur deux, c’est suffisant.
    Ça ne paraît rien, mais vous verrez que ce jour sans bain sera toujours le bienvenu.

  • Comme beaucoup,j ai vécu cette période difficile, j’ai 3 enfants et mon dernier se reveillai plusieurs fois par nuit j avais pris un congé de 6 mois donc je n avais pas le problème « boulot » et pourtant je pleurai 2.3 fois par semaine sans que mon mari le sache…je m enervai beaucoup et ne supportait plus grand chose, j étais fatiguée psychologiquement, répondre aux besoins de chacun,tout gérer, tous faire car tu ne bosses pas ,tu as le temps ,et pourtant cette impression de n être qu une boniche de se dire ,même si tu adores ta famillë,que ta vie se résume à course, ménage, repassage, école, papiers pour l école, signatures des cahiers et un mari qui t aime mais comme beaucoup ne voit rien ..il est heureux donc tu l es aussi c est évident. ..ca à été une période difficile mais ça va maintenant, les enfants vont tous à l école donc j ai du temps pour moi,j ai délégué des tâches à mon mari et j ai arrêté de tout faire (même si je en fait encore beaucoup ), j ai repris le boulot et je pense d abord à moi avant les besoins de mon mari …il faut déléguer et prendre soin de vous. .nos maris n aiment pas trop les changements surtout quand ce n’est pas en leur faveur mais on est 2 à faire nos enfants ,bien sûr pour éviter trop de conflits allez s y en douceur. .bon courage à toutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *