Une maman écrit une lettre très touchante à Enjoy Phoenix

By Posted on 1 7 m read 62 views

Il y a deux jours la maman d’une petite fille qui va fêter ses 11 ans a écrit sur Facebook une lettre à Enjoy Phoenix. Une bouteille à la mer surement, mais tellement touchante qu’on a eu envie de vous la partager. Une lettre qui nous plonge dans le quotidien d’une maman de pré-adolescente avec toutes les anecdotes du quotidien mais qui nous fait surtout ressentir tout l’amour qu’elle lui porte.
Chère Pauline, je ne sais pas si tu auras la chance d’avoir Marie alias Enjoy Phoenix auprès de toi, mais saches que tu as une super maman 🙂

lettre maman a enjoy phoenix

Mademoiselle Phoenix bonjour,
Vous ne me connaissez pas et, pour être honnête, je vous connais peu aussi ; je vous ai découverte lorsque mon maquillage s’est mis à disparaitre de ma salle de bain, proportionnellement à l’importance que vous avez commencée à prendre dans la vie de ma fille aînée. J’ai mis du temps à m’apercevoir de votre présence puisque, contrairement à vous, je ne me maquille pas car, contrairement à vous toujours, je ne sais pas me maquiller. Alors pourquoi ai-je dans mes affaires 6 palettes de maquillage, 3 fonds de teint, 4 mascaras et 2 poudres de soleil me direz-vous ? Parce que je suis consciente de mon âge avancé (30 ans…ok plus 10), de mes rides prononcées (2 très exactement…ok, 20) et de l’absolue nécessité que j’aurais à opérer sur mon visage quotidiennement un bon ravalement de façade. Pleine de bonne volonté je suis, face à l’impossibilité d’utiliser mes deux mains gauches je me trouve confrontée.

Etrangement, mon mari vous connait mieux que moi puisqu’il a lu un article qui vous était consacré dans un Paris Match que je nommerais « magazine-salle-d-attente-de-médecin ». J’ai donc découvert grâce à lui que vous aviez connu quelques années difficiles au lycée, subissant les railleries de vos « camarades » ; si mes souvenirs sont exacts, il a même employé le terme de « harcèlement ».
A vous je peux le dire, j’ai connu cela. A vous je peux le dire, on m’a même craché dessus dans les couloirs puisque j’avais un physique disgracieux, très disgracieux d’ailleurs ; une masse capillaire importante et peu disciplinée, beaucoup de kilos en trop, des vêtements trop larges pour essayer de dissimuler ce qui restait semble t’il visible pour tous.
Manque de bol pour moi, pas de Youtube à l’époque pour mes les faire en or et en argent, personne pour publier mon autobiographie l’année de mes 20 ans, même pas l’année de mes 40 soit dit en passant. Mais je vais bien, Mademoiselle Phoenix, merci !

Surtout depuis que l’émission « Danse avec les Stars » s’est arrêtée.
Chaque samedi, il flottait dans la maison un mélange d’excitation pour notre fille à l’idée de vous découvrir dans un autre registre et d’angoisse pour nous parents de vous voir éliminée et de vivre donc au sein de notre foyer une semaine – voire deux – de deuil familial. Grâce au ciel, et sûrement grâce aux nombreux votes de vos jeunes supportrices, vous êtes allez loin ; rien que pour cela, Mademoiselle Phoenix, je vous remercie. C’est d’ailleurs grâce à cette émission que je vous ai découverte un peu plus ; ma fille a commencé à m’expliquer que vous rencontriez quelques soucis de couple. Elle s’est battue (oralement ou à l’écrit, rien de physique) contre ceux qui vous annonçait séparée de votre petit ami, prétextant que tant que vous-même ne confirmeriez pas, elle n’y croirait pas ; et là je vous ai enviée, mademoiselle Phoenix, enviée de cette confiance aveugle qu’elle vous portait et vous porte d’ailleurs toujours. Je vous sais aujourd’hui officiellement séparée, j’en suis désolée et j’espère que vous allez bien.
Concernant plus précisément ce qui relève de ce domaine qui m’est totalement inconnu, la beauté et ses conseils, je dois vous dire que ma fille est plutôt sportive, préférant le pratique aux jupes, les cheveux attachés aux lâchés puisque plus à l’aise, d’où mon étonnement lorsque je la vois boire vos conseils maquillage et capillaire comme si elle était déjà devenue une jeune fille en secret.

Mes blushs sont vides, mes rouges à lèvre tous bien entamés, mes palettes toutes utilisées ; mais surtout, je retrouve quotidiennement des disques de coton plein de maquillage dans notre salle de bain. A ce propos et sans vouloir vous commander, si vous pouviez glisser dans une de vos vidéos qu’il existe une invention révolutionnaire que l’on appelle une poubelle, ça me permettrait de ne plus avoir à ramasser ses tas de coton plein de fond de teint. Egalement expliquer que Saint-Laurent, c’est une marque, et que certaines mamans n’ont pas forcément les moyens de s’en racheter toutes les semaines ; je vous en serai gré, vraiment. Comme ma fille n’affiche qu’une dizaine d’années au compteur, c’est en plus pour un usage restreint à savoir principalement sa chambre donc ça fait cher l’essai quotidien pour vous ressembler. Surtout qu’elle a l’air d’avoir le même sens esthétique que moi donc on ne peut pas vraiment employer le mot « maquiller » ; « tartiner » serait plus juste.
Je dois bien vous l’avouer, ma fille vous adore et vous avez une qualité que d’autres avant vous n’avaient pas : vous ne chantez pas ! Vous avez remplacé Violetta dans nos vies et, même si son niveau d’espagnol était passé de « inexistant » à « plutôt pas mal », il devenait difficile de supporter 36 fois par jour « En mi mundo ». Violetta qui, cependant, nous avait sauvés de Dora.

Son compte Instagram s’est transformé en EnjoyPauline, je l’ai vue remercier ses 80 followers il n’y a pas si longtemps, sa coque de téléphone est une photo d’elle et vous lors de votre venue à la FNAC d’Ajaccio et son livre de chevet est votre autobiographie.
J’aimerais que ma fille m’admire autant mais je n’ai pas vos talents donc, dans ces domaines que vous pratiqués, je veux bien la partager avec vous ; j’ai lu que vous aviez rencontré quelques soucis avec un masque à la cannelle mais je ne peux vous jeter la pierre, nous commettons tous des erreurs. La seule différence est que nous avons la chance, en l’occurrence, de ne pas avoir 2 millions de personnes qui les voient. Et puis je n’ai pas de cannelle dans mes placards, de toute façon…

Pauline va fêter ses 11 ans le 24 février et j’aimerais vous convier tout naturellement à partager un morceau de gâteau, probablement à votre effigie, avec nous. Il est peut être présomptueux de ma part de penser que vous pourriez venir mais l’adage dit « qui ne tente rien n’a rien » alors tentons. Ce sera très simple, venez sans cadeau évidemment, vous suffirez très largement à combler sa journée. Et si vraiment vous n’étiez pas disponible, une petite vidéo personnelle lui ferait sûrement un plaisir immense.
Pour vous avoir près d’elle, je ne vais pas vous dire qu’elle vit dans un taudis…quoique quand je regarde l’état de sa chambre, il me semble que je pourrais facilement le mettre en avant ; je ne vais rien vous inventer de particulier, juste vous inviter parce qu’elle vous aime et parce que je l’aime. Parce que quand elle parle de moi, elle se plait à dire « à ton époque » et que vous représentez son époque. Parce que vous êtes celle qu’elle admire et qu’elle défend. Parce qu’elle ne s’y attend pas évidemment, parce que vous seriez sa cerise sur son gâteau, parce qu’elle m’a appris que vous aviez de la famille en Corse et parce que je n’ai pas honte de vous dire que mon interphone ne fonctionne pas depuis plusieurs années et que vous devrez donc faire sonner mon téléphone lorsque vous serez en bas pour que je vous ouvre.

Bien sûr je vais vous envoyer cette lettre, bien sûr je vais espérer que vous y répondiez ; pas pour moi, vous l’aurez compris ; bien que quelques conseils maquillage ne me feraient pas de mal.
Je ne sais pas quelle durée de vie vous aurez dans celle de ma fille mais je sais que je dois faire avec vous depuis pas mal de temps alors pourquoi ne pas œuvrer à son bonheur ensemble le temps d’un goûter ?
Je vous remercie du temps que vous avez pris à lire ma lettre, Mademoiselle Phoenix et, au nom de ma fille, je vous le dis : elle vous aime.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • kellyellyar
    janvier 27, 2016

    C’est vraiment trop touchant, l’amour de cette maman, prête à tout pour rendre heureuse sa fille même le temps d’un simple goûter