Témoignage : ces conseils dont nous les mamans on se passerait bien !

By Posted on 0 3 m read 11 views

La mère parfaite n’existe pas, enfin il paraît ! Et pourtant de l’annonce de votre grossesse, au dix-huit ans de votre enfant (et peut-être même après !) on ne cessera de vous noyer de conseils: fais pas ci, fais pas ça ! Alors suivez le  seul et unique conseil de Maman A. : n’écoutez personne, sauf vous ! 

Généralement, tout commence donc le jour où, toute heureuse, vous annoncez à votre entourage, votre famille, vos amis, la superbe nouvelle. Un petit quelque chose s’est installé confortablement dans votre ventre et dans quelques mois, fera de vous des heureux parents !

Neuf mois de bonheur, de peurs et des années de doutes vous attendent.

témoignage: fais pas ci fais pas ca

Alors le mot d’ordre c’est : n’écoutez que vous ! Oui, parce que vous êtes la mieux placée pour savoir ce que votre corps veut essayer de vous dire (non votre mère et (encore moins) votre belle mère n’ont pas la science infuse) et comme une grossesse ne fait l’autre, il est difficile de se baser sur l’expérience d’une autre maman. En cas de doute, votre sage femme ou votre gynécologue seront encore les mieux placés pour répondre à vos questions !

Le bouchons muqueux, le ventre qui descend: autant de signes qui pourraient annoncer l’arrivée imminente de votre Bout’chou et qui vont laisser place à des conseils et des spéculations ! Investissement indispensable pour ne pas devenir folle : achetez des bouchons d’oreilles imaginaires et laissez faire la nature !

 Et puis enfin, quand Le Bonheur, montre enfin le bout de son nez, alors là, c’est « porte ouverte à toutes les fenêtres » !

 

« Fais pas ci, fais pas ça »

 

« Ne le prends pas dans les bras dès qu’il pleure, tu vas en faire un bébé capricieux » (oui enfin bon il a dix jours quoi !)

« Tu devrais faire comme ça. », « Fais pas ça », « Quoi tu ne l’allaites pas ?», « Tu devrais faire chauffer le biberon », « Non mais la couche est pas pleine c’est pas ça qui le dérange », « Ah il a déjà une tétine ! », « Le lait de vache ça coûte moins cher, moi mon enfant il a eu du lait entier à 3 mois et il va très bien ! », « La diversification c’est 4 mois… non 5… non 6… » (oui bon là, même les médecins sont pas d’accord !)… « Quoi ? Tu n’es pas une maman bienveillante ? » ou encore « Quoi ? Non mais la bienveillance c’est quand même pas le top ! Moi je me suis pris des fessées et c’est pas pour autant que je ne vais pas bien ! », « Du cododo ? Mais t’es inconsciente ma pauvre fille !», et j’en passe.

Allez arrêtons la torture là ! Mesdames, courage !

On ne devient pas mère, on apprend à l’être et on essaie de faire de notre mieux. On se renseigne, on cherche des avis d’autres mamans parce que c’est naturel. Mais il faut savoir faire le tri et ne prendre que ce qu’il nous semble, à vous et pas aux autres, le mieux adapté pour votre Petite Merveille.

Parce qu’un enfant n’est pas pareil qu’un autre et parce que même si vous êtes envahie de doutes sur votre capacité d’être maman, vous allez apprendre à être un pilier dans la vie de ce bambin. Vous apprendrez à reconnaître ses pleurs, à savoir s’il est malade ou quand il a juste besoin de vous savoir à côté de lui. Oui, vous vous poserez des milliers de questions et oui, vous vous demanderez si vous êtes une bonne mère ou pas. Vous serez la mère que vous voulez être. Et si la ligne que vous suivez vous paraît être la bonne, alors n’hésitez pas: suivez là. Ne doutez pas de vous!

Merci à Maman A. pour son témoignage!

Source photo: 1

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.