Comment aider votre enfant à déceler ses difficultés en milieu d’année scolaire

By Posted on 0 3 m read 80 views

Voici passées les vacances scolaires de Noël, précédées de leurs séries d’évaluation en tout genre. Et là, de retour à l’école, horreur ! Votre petit dernier, pourtant si vif et brillant à la maison, n’a pas la moyenne en maths. A-t-il des difficultés en classe ? Vont-elles le mener tout droit à l’échec scolaire ? Auriez-vous pu les déceler avant ? Est-il trop tard pour agir ?

Autant de questions que se posent de nombreux parents. Voici ces éléments de réponse.

 Le milieu d’année est le moment le plus propice pour détecter d’éventuelles difficultés et agir. En effet, l’année est suffisamment avancée pour avoir clairement repérer les vraies matières qui posaient souci à votre enfant. Si vous avez été attentif à ses questionnements et progrès et le plaisir qu’il prend ou non à aller à l’école, il est conseillé de faire le point avec l’enseignant de votre enfant afin de croiser vos informations et ressentis.

Simples difficultés d’adaptation ou vrais problèmes scolaires ?

Une mauvaise note, un premier devoir raté ne sont pas signes de difficultés. Votre enfant a peut-être simplement été anxieux ou dans l’ambiance des vacances jusque mi-octobre. En revanche, novembre et décembre vous ont permis de mieux cerner son ou ses problèmes, notamment en lui proposant des exercices supplémentaires en coordination avec son professeur.

L’importance du lien parent-enfant

Si votre enfant présente des difficultés, insistez sur le dialogue.

  • Les activités familiales, comme du jardinage ou de la pâtisserie, ou relaxantes, comme le yoga renforcent les liens et les capacités de concentration de l’enfant. Si votre enfant est plutôt activités manuelles créatives, cliquez ici pour savoir comment faire de la pâte à sel. Votre enfant rencontre peut-être de simples difficultés d’apprentissage dues au temps nécessaire pour s’adapter aux nouveaux apprentissages.
  • La méthode Gordon, par exemple, est une excellente méthode de communication apprenant aux parents comment être en Ecoute Active pour permettre à l’enfant d’exprimer ses craintes dans certaines matières ou ses conflits avec ses camarades.

L’importance du lien parent-professeur

Le professeur, de par son travail quotidien avec l’élève, est bien souvent la première personne à déceler une difficulté. Selon le psychologue Didier Pleux, certains enfants peuvent simplement abandonner les apprentissages qui leur semblent compliqués au lieu de les affronter. L’enfant a donc besoin d’être soutenu et encouragé à chaque petit progrès.

  • N’hésitez pas à demander un rendez-vous individuel dès la fin de chaque mois  pour faire un point avec lui.
  • Ne zappez pas les réunions parents/professeur, très utiles pour un premier contact et une meilleure compréhension des objectifs et attentes de l’instituteur sur l’année.
  • Si votre enfant présente des difficultés localisées, le professeur mettra en place un projet de renforcement dans la matière concernée. Pour encourager l’élève, ils préfèrent aujourd’hui dans certaines écoles le terme d’Activité Pédagogique Complémentaire plutôt que Cours de Soutien. L’enseignant pourra aussi être la personne qui vous fournira des ressources officielles sur les troubles de l’apprentissage chez l’enfant.

L’accompagnement aux devoirs

L’accompagnement aux devoirs reste le meilleur moyen de vous faire une idée de la compréhension de votre enfant en classe, de sa capacité à assimiler et retranscrire une leçon. Accompagnez votre enfant chaque soir dans l’accomplissement de ses devoirs. Le but n’étant pas de le surveiller ou faire ses exercices à sa place mais bien lui donner les moyens de travailler efficacement, faire face à un problème et l’aider à devenir de plus en plus autonome.

L’année n’étant qu’à mi-chemin, les mauvaises notes seront vite rattrapées avec un peu de bonne volonté et une attention bienveillante, il s’agit donc de ne pas s’inquiéter plus que de raison et de transmettre à votre enfant des pensées négatives qui ne l’aideront certainement pas. Gardez aussi à l’esprit que l’apprentissage et le développement de l’enfant ne se font pas uniquement à l’école. Alors que ce soit une activité cuisine, comment faire de la pâte à sel, du jardinage ou une sortie au musée, offrez à votre enfant des occasions d’apprendre tout en s’amusant !

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.