Désir d’enfant : quand rien ne va comme prévu

By Posted on 3 4 m read 201 views

Témoignage de maman :

Cette semaine je vais avoir 31 ans. Oui, mais voilà, cette semaine, je ne serai toujours pas enceinte. L’envie d’être parent trotte dans ma tête depuis que je suis ado. J’avais imaginé un plan de vie parfait, mieux que dans certains « Disney ». Me marier à 25 ans et avoir mon premier enfant ensuite autour de 27 ans. Ce qui me laissait deux ans pour vivre sereinement en couple avant de fonder une vie de famille.

Oui, mais voilà, mes plans ne se sont pas déroulés comme prévu.

désir d'enfant

Pourtant, j’ai rencontré mon mari à l’aube de mes 23 ans. Je m’étais donc dis que niveau timing c’était super. Ben oui, mais c’était sans compter sur M. qui lui ne voulait pas d’enfant (dans l’immédiat).

Un beau jour, au crépuscule de mes 28 ans, il me susurre à l’oreille qu’il veut bien maintenant « être parent ».

Comme je prenais la pilule depuis quelques années, nous avons décidé de ne rien dire à nos proches et d’arrêter ma contraception.

Ben oui normal. Sauf qu’aujourd’hui, il n’y a toujours pas de « parent » dans notre couple. Les premiers mois, on ne s’inquiète pas trop, on se dit que comme on a pris la pilule longtemps (presque 10 ans dans mon cas) il est normal que le corps soit long à reprendre ses marques.

Ensuite, plus les mois passent et plus on se pose de questions : est-ce que tout fonctionne correctement ? Pourquoi nous on n’y arrive pas et pourquoi certaines femmes qui essaient depuis peu (ou n’essayaient pas) se retrouve enceinte avant nous.

Du coup, on envie le corps des autres, celui qui s’arrondit, alors que chez nous, c’est le calme plat. Mais qu’est-ce qu’ils ont de plus que nous, les couples qui y arrivent ? Voir même les femmes qui y arrivent ?

Alors, on se met à parcourir la toile de fond en comble, à l’insu de notre conjoint, pour éviter qu’il ne voit à quel point on est malheureuse de ne pas tomber enceinte. Et puis, on comprend que nombreuses femmes font des courbes de température.

J’ai donc fait des courbes pendant quelques cycles, mais cela s’est révélé trop contraignant, tuant par la même toutes envies de relation avec M. et le coté glamour et sexy que l’on imaginait pour pouvoir tomber enceinte. Qui plus est, je n’arrivais pas vraiment à interpréter ces fameuses courbes et le pic haut de température n’apparaissait pas clairement sur les miennes (contrairement à toutes celles que l’on voit sur les différents forums….)

Et on se remet à se poser des questions. Est-ce que je suis si différente que ça des autres femmes, pour que même la courbe de température ne révèle rien ?

Je me suis tournée vers des trucs plus « concret » pour moi, vers des remèdes simples : L’homéopathie (et en auto-médication, selon une « recette » trouvée aussi entre deux forums et recommandée par des femmes qui sont tombées enceintes par ce “simple” moyen). Mais après plusieurs cycles d’utilisation, pas de changement, je ne suis toujours pas enceinte.

Je lis aussi que l’huile d’onagre peut aider, mais elle n’a pas plus d’effets, je ne suis pas enceinte… En désespoir de cause, je me confie à une amie proche, qui me parle de sa fille qui a aussi eu des difficultés à concevoir et qui a pris de la “Maca” en comprimés. Résultat, elle a eu trois enfants par ce moyen. Je me remets à rêver. Peut-être que ça marchera pour nous ?

J’en donne aussi à M. (sous les conseils de cette amie), mais M. ne la supporte pas…. Il est énervé et irritable, loin de l’effet escompté sensé booster les désirs et la fécondité. De mon côté, je me sens moins fatiguée mais après plusieurs semaines d’utilisation je dors moins bien.

Résultat : je ne suis pas enceinte….

Je vous passe bien évidement les conseils de celles qui ont galéré et qui ont fini par y arriver : « Faut arrêter d’y penser », « part en vacances, ça te fera du bien ». Ben oui, c’est facile à faire… Mais quand l’idée tourne dans ta tête comme le poisson rouge tourne dans son bocal, ben tu n’y arrive pas à « ne pas y penser » !!!

Après tout ça, et après 15 mois d’attente, je me suis rangée toute seule du côté des cas désespérés. J’ai donc pris contact avec un gynéco. Mais il a fallu attendre 3 mois avant de le rencontrer. On a le temps de s’en poser des questions pendant ce temps là……

Le professionnel (ou “gygy” pour les intimes) est rassurant, on est pas la seule !!! et selon lui, on explique pas toujours pourquoi les désirs de grossesses ne se concrétisent pas (tout de suite). OUF ! S’en suit, quand même, une batterie d’examens sanguins, qui ne révèlera toujours rien d’évident et une hystérographie (douloureuse !!!) où “tout va bien”.

On rentre chez soi, avec pour consigne d’attendre 6 mois avant de retourner le voir et de continuer à essayer. Cela fait maintenant 4 mois que je suis allée voir “Gygy”, et toujours rien, je ne suis pas enceinte….

Il va sans doute falloir que je prenne mon courage à 4 mains et que je reprenne contact avec mon gynéco !!! En attendant je viens de recevoir le bracelet connecté Ava Women qui permet de suivre son cycle simplement en le portant au poignet la nuit. Il permet de détecter de façon fiable si on est dans la période de fertilité mais aussi de mesurer la qualité du sommeil, le stress, etc. Je teste et vous en donne des nouvelles bientôt !

Vous pouvez aussi lire notre article avec nos conseils pour tomber enceinte plus facilement.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Comments
  • Djokic
    juin 15, 2017

    Merci sa fait du bien de mettre des mots sur des maux que l on arrive pas a exprimé! 4 ans d attente pour nous avec une fausse joie de 15 j ou j ai été brièvement enceinte pour se finir en grossesse extra utérine une douleur de plus et puis lorsque que l’on a déjà un enfant ( ne d une précédente union) on nous dit vous en avez déjà un soyez contente ! En tout merci je me reconnais tellement dans votre discours sa ma permis de verbaliser le flux de sentiments…. ! Courage et persévérance

  • Vandecavez
    juin 16, 2017

    Bonjour,

    Je suis de tout cœur avec toi. Nous avons vécu ces moments douloureux durant presque 10 ans. N’écoute pas ta gynécologue qui te dit d’attendre. Prenez directement rendez-vous dans un centre PMA. Ce sont des spécialistes. Nous sommes enfin parents grâce à l’adoption et nous sommes les plus heureux du monde.

    Bon courage à vous deux.

  • Maudez
    juin 17, 2017

    J’ai essayé pendant 4 ans avant de réussir. Ce n’est qu’au bout de 3 ans que nous sommes allés voir un spécialiste (nous ne nous pressions pas avant, ça viendrait quand ça viendrait à l’époque). Tous les examens étaient bons mais ça ne prenait pas. J’ai finalement fait des stimulations ovariennes avec insémination assistée (le sperme inséré à l’aide d’une pipette, après qu’il ait préalablement été analysé et trié pour ne garder que les plus vivaces). Ça n’a marché qu’au bout de la 3e, celle qui semblait être la plus mal engagée selon le docteur : quantité de sperme moins importante que d’habitude, terrain féminin moins hospitalié (glaire trop fine) etc… j’en pleurais à la sortie du rdv. Elle m’a qd même demandé de prendre les médocs (des trucs pour stimuler le corps pour recevoir un futur œuf). Je me projetais déjà dans la prochaine étape (FIV) quand, 15 jours après, je regardais éberluée le test positif. Un adorable bébé est né 9 mois après, en excellente santé. Décidée à remettre ça j’ai Fait retirer mon stérilet aux 4 ans 1/2 de mon fils aîné. 3 mois après, un nouveau test était positif, sans aucun effort et avec une joie immense. Le petit frère a rejoint la bande il y a 13 mois. Et nos deux garçons nous remplissent de joie et m’ont redonné un goût immodéré à la vie. Pour la petite histoire j’ai souhaité me marier lorsque je n’arrivais pas à tomber enceinte car j’avais Le sentiment que c’était un blocage chez moi. Il fallait peut être que je me rassure sur le fait que j’allais faire un bébé avec mon mari, pas juste un garçon lambda. Je ne saurais jamais mais je suis tombée enceinte de mon aîné 6 mois après m’être mariée.