L’arrivée du deuxième : Notre nouvelle vie à 4.

By Posted on 7 4 m read 49 views

Vous le savez sûrement, mais j’ai enfin accueilli ma petite fille, le 29 juin 2017. Une petite Hana en pleine santé et qui nous comble de bonheur, blablabla.

Sauf que notre nouvelle vie à 4 n’est pas évidente. Disons qu’un temps d’adaptation est largement nécessaire avant de se dire réellement comblé de bonheur.

Attention, cela ne veut pas dire que je ne suis pas heureuse de l’avoir, elle est parfaite ma poupée ! Mais avec Adam (2 ans et 4 mois) ça demande une certaine organisation, pas toujours facile à trouver…

1/ le retour à la maison

Déjà, après un accouchement un peu compliqué à vivre, psychologiquement j’étais très fragile. La péridurale n’a pas eu le temps de faire effet donc comme m’a dit ma maman, j’ai accouché à l’ancienne… Les 3 jours qui ont suivis, j’ai tenté l’allaitement. Sans succès. Déjà du temps d’Adam j’avais du mal (je vous en parlais ici) mais je voulais retenter pour Hana, par acquis de conscience disons. Mais gros blocage dans ma tête, au bout de 2 jours j’ai abandonné. Deuxième coup dur, psychologiquement c’était de plus en plus compliqué.

A notre retour à la maison, après avoir passé 3 jours en tête à tête avec ma crevette, j’ai retrouvé mon grand dadais de fiston. LE CHOC. J’avais quitté un bébé, je retrouvais un petit garçon. Psychologiquement c’était Beyrouth.

2/L’adaptation

Il a fallu s’y faire. Avec 2 enfants on n’a pas le temps de s’étendre sur nos états d’âme. Faut y aller et advienne que pourra ! Alors petit à petit nous avons essayé de nous accommodés à notre nouvelle vie à 4. Le rythme du sommeil qui change, les biberons réguliers, les bains, on replongeait dans la routine du nourrisson. Même si Adam n’est pas si vieux, j’avais l’impression que cela faisait au moins mille ans qu’on avait quitté ce rythme pour lui ! Donc il a fallu s’adapter !

Mais c’était sans compter sur la petite crise qui se préparait du côté du grand frère…

3/Gérer la jalousie du grand

Je ne sais pas si on peut parler de jalousie, mais il y a eu une réaction de la part d’Adam à l’arrivée de sa sœur. Au début on le sentait excité par la « nouveauté », comme quand on lui a acheté son vélo ! Et puis il a vite compris le caractère permanent de cette intrusion et là ça a été le drame.

Pas un biberon ne se donne sans d’Adam soit littéralement collé à elle. Pas une couche ne se change sans qu’Adam ne traine le fauteuil pour grimper dessus et venir voir ce qui se trame sur la table à langer. Pas un bain ne se prend, sans qu’Adam n’essaye de monter dans la « piscine » comme il appelle la baignoire de sa sœur.

Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est du sport ! Bien sûr on essaie de l’impliquer au maximum, de ne pas le laisser de côté, de ne pas le gronder, d’être patient, etc etc. Mais BORDEL DE MERDE c’est usant !

4/Trouver un rythme de croisière

Une amie qui a eu son 2ème quelques mois avant moi, m’a prévenu : la phase galère dure environ 2 mois. Le temps que le grand se fasse a l’existence du petit. Et les parents, surtout la maman, prend 10 ans en 2 mois.

En effet, quand vient le soir, le contre coup de la journée fait très mal. Hana a aujourd’hui 3 semaines, les choses prennent petit à petit leur place, les rituels s’installent tranquillement, Adam est toujours aussi collant mais moins sur la défensive…

5/La cohabitation dans la même chambre

Pour l’instant, Hana dort dans notre chambre dans son berceau. Même si les nuits sont correctes (elle enchaine facilement 5h de sommeil), nous avons décidés de ne pas l’imposer tout de suite dans la chambre d’Adam, même si elle est aménagée pour les accueillir tous les deux (je vous en parlais ici). J’attends qu’elle ait au moins 1 mois et demi, voire 2 mois, pour l’installer avec son frère. Sachant qu’Adam a fait ses nuits à 5 semaines, j’ai grand espoir qu’Hana suive le même chemin que son frère, et ainsi ils ne se gêneront pas mutuellement dans la nuit. Mais ça c’est de la théorie. Je laisse les choses se faire naturellement…

A ce qui parait, l’instinct maternel est un super guide, alors je me laisse guider, nous verrons bien… !

 

Et vous ? comment s’est passée l’arrivée du deuxième dans la famille ?

 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Comments
  • Pauline
    juillet 25, 2017

    Hello Dina 😊
    Pour nous aussi c’est sportif. Mon grand a 21 mois et ma deuxième 6 semaines. Arthur ne semble pas jaloux mais est en phase de terrible two et s’énerve facilement quand il est fatigué, soit en fin de matinée et d’après midi. Alice est allaitée (j’y tenais car son frère ne l’avait été que trois semaines) et demande beaucoup le sein (elle tète peu à la fois mais souvent). Bien entendu elle ne fait pas ses nuits et me réveille toutes les deux à trois heures. Mais je me dis que cette phase ne durera que quelques mois et que leur petite différence d’âge laissera place (je l’espère) à une belle complicité 😃
    Bonne journée,
    Pauline.

    • Dina
      juillet 25, 2017

      oui tu as raison, tous ces sacrifices vaudront le coup devant la belle complicité à venir 🙂

  • Céline B
    juillet 25, 2017

    Je vis actuellement la même situation ! j’ai une fille de 21 mois, et j’ai accouché le 21 juin d’un petit garçon (ils ont donc 20 mois d’écart). Pas de jalousie non plus à proprement parler, mais une petite fille plus “dynamique” que jamais ! Elle fait tout pour attirer notre attention, et quand je dis tout, je veux dire toutes les bêtises possibles, celles dont elle sait qu’elles vont déclencher une réaction très rapide ! Elle se colle également à moi quand j’allaite et veux aussi venir voir le change. Parfois elle a des gestes un peu brusque, par exemple si je suis en train de m’installer pour le mettre au sein, elle va venir pousser sa tête pour que ça aille plus vite.
    A coté de ça, elle lui fait plein de câlins et de bisous.
    Autre symptôme, le coucher ! Les 15 premiers jours c’était des crises de nerf terribles car elle voulait dormir dans notre chambre avec le bébé. Très difficile de lui expliquer que ce n’était pas possible. La situation est redevenue a peu près normal, quand j’ai modifié un peu son rituel du coucher pour associer son frère. Mais bon depuis 3 jours à nouveau c’est compliqué, et elle ne s’endors que si je reste à côté d’elle dans la chambre. C’est très culpabilisant, parce que si je suis avec l’un je ne suis pas avec l’autre et, au moment du coucher notamment, j’ai tout le temps l’impression de devoir choisir entre l’un et l’autre.

    D’une façon générale, j’ai l’impression que je néglige un peu les deux, ma fille parce que je suis peu disponible pour jouer (mon petit garçon a beaucoup besoin d’être à bras) et mon fils parce que, je ne peux lui offrir la même disponibilité que pour ma fille ! Quand il se réveille, je suis souvent occupée à gérer la grande ou préparer à manger, étendre du linge, ranger, etc… et donc je ne me “précipite” pas dès ses premiers signes d’éveil. Je sens aussi que je suis moins “préoccupée” de lui que je ne l’étais de ma fille.

    Donc pour le moment, je suis fatiguée et je me sens coupable. Et quand j’ai l’impression qu’on a trouvé un équilibre, tout bascule à nouveau ! Malgré cela, je suis très heureuse de l’arrivée de mon fils, mais je me sens débordée ! Je crois que mon commentaire est un peu inquiétant ! Je reviendrais quand les 2 mois d’ajustement seront passé pour vous dire si j’ai pu trouver ainsi que ma famille le bon équilibre !

    • Dina
      juillet 25, 2017

      Merci ! je me reconnais tellement dans ce que tu décris ! ta fille a exactement les mêmes réactions que mon fils, et c’est hyper fatiguant on est d’accord… idem sur l’impression de ne pas m’occuper suffisamment de ma deuxième, étant moins disponible que pour mon premier… mais ca va se tasser ! tiens moi au courant de comment les choses évoluent et bisous a ta petite famille 🙂

  • Rabot
    juillet 26, 2017

    BOnjour,
    Je me retrouve un peu dans cette situation. Sauf que mon grand 22 mois à l’époque me demandait beaucoup d’attention encore (couches principalement) mais ne s’impliquait pas autant. Par contre je vois aujourdhui comme une petite jalousie (pourquoi moi je peux pas aller sur les dalles en mousses alors que ma sœur oui, pourquoi elle peut jouer avec telle chose et pas moi….) avoir 2 petits comme ca est une perpétuelle remise en question pour le plus grand avec son lot de question….
    Enfin, moi aussi je pensais la mettre à 1 mois et demi dans la même chambre que son frere mais malheureusement elle n’a fait ses nuits qu’à 7mois et demi donc Ca fait 1 mois à peut près quelle dort toute la nuit. Quel pied!!!
    Ils dorment ensembles maintenant meme si le couché et parfois périlleux (bah oui le grand va vour sa sœur et fait le pitre, du coup melle réveillée).
    Il y a des bons et des mauvais côté’ sa chaque âge je pense. Apres Cest peut être plus compliqué 2 rapprochés mais théoriquement ils s’entendront mieux plus tard et pourront jouer ensemble. Je vous deja apparaître quelques petits jeux ensemble, et la c’est vraiment mignon à les observer

  • Pour le moment je n’en ai qu’un mais j’ai beaucoup aimé lire cet article.
    Je me pose beaucoup de questions sur ce sujet, comment va réagir le grand si j’ai la chance de tomber enceinte à nouveau,etc..
    C’est un nouvel équilibre à trouver mais après je pense que c’est encore plus de bonheur.
    Bises