Fête des pères : déclaration d’amour à vous, Papas !

By Posted on 0 3 m read 11 views

Aujourd’hui c’est la fête des pères. L’occasion de célébrer ces hommes, ces papas, souvent heureux de l’être, et parfois papa malgré eux.

A toi, papa poule

Qui aime ton enfant aussi fort que possible. Qui le couve du regard et le couvre de cadeau. Tu n’as pas peur de changer une couche, de donner un bain ou de te réveiller la nuit. Tu vois ton bonheur dans ses yeux, il voit un super héros dans les tiens.

A toi, papa maladroit

Qui aime ton enfant comme tu peux. Qui essaie en tâtonnant, qui grandit en même temps. On ne peut pas te reprocher de ne pas essayer, même si c’est laborieux. Tu n’es pas à l’aise avec ce rôle, mais tu ne te défiles pas et tu es là, malgré la difficulté.

A toi, papa absent

Qui aime ton enfant de loin. Trop de boulot ? Pas assez d’amour entre maman et toi? Une autre vie qui t’attends ailleurs ? Tu n’es là que peu de temps, tu n’es là que par texto, par coup de téléphone ou cadeau d’anniversaire. Mais tu es là malgré tout.

A toi, papa solo

Qui aime ton enfant pour deux. Maman n’est pas là. Au ciel ou ailleurs. Alors tu es là pour deux. Le travail est colossal, tu te rend compte qu’être maman ce n’est pas évident. Alors tu fais de ton mieux et tu le fais bien.

À toi, papa sacrifié

Qui aime ton enfant plus que ton bonheur personnel. Qui sait que des parents heureux font des enfants heureux. Alors même si parfois tu as envie de tout plaquer, tu restes là. Même si avec maman ce n’est pas évident, tu restes là. Pour cet enfant qui a besoin de toi, tu restes là.

À toi, papa 2.0

Qui aime ton enfant comme maman. Et qui gère tout avec maman. Partage des tâches, et des bonheurs aussi. Parce que c’est dans ces moments du quotidien que tu puises ta force. Vous formez une équipe de choc avec maman, pour le bien être de votre enfant.

À toi, papa écarté

Qui aime ton enfant, juste en l’imaginant. Tu ne fais plus vraiment partie de sa vie, maman en a décidé autrement. Alors tu l’aimes dans ta tête, tu ne le vois pas grandir, mais il est là dans ton coeur.

À toi, papa séparé

Qui aime ton enfant un weekend sur 2 et la moitié des vacances scolaires. Et qui l’aime aussi le reste du temps. Qui essaie de le rendre heureux quand il est là. Car même si les adultes ne s’entendent pas, les enfants ne subissent pas.

À tous les papas. La vie avec vous n’est peut-être pas comme nous l’avions imaginé, parfois mieux, parfois moins bien. Mais nous n’oublions pas que vous êtes la moitié de ceux que nous aimons le plus au monde. Et aucun mots n’est assez fort pour vous dire merci.

On vous aime les mecs !

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.