Devenir maman : 7 choses à savoir avant de sauter le pas !

By Posted on 0 5 m read 49 views

La dernière fois je discutais avec une amie autour d’un café quand elle me dit “Dina ça y est, je me sens prête à devenir maman. Il y a juste un truc que je ne sais pas comment gérer,c’est le sexe. Ou plutôt l’absence de sexe. Mon mari ne tiendra pas 2 ans sans sexe !”

Bon. Je ne vous le cache pas, il y a eu un moment de flottement. “Euuuh, pourquoi 2 ans ?” lui ai-je demandé. “Et bien les 9 mois de la grossesse puis la première année de vie de bébé ! ça fait presque 2 ans !”

OK. Bon ma biche tu as besoin d’une petite mise à jour je crois. Devenir maman ça change un sacré paquet de choses dans la vie, mais les 2 ans d’abstinence dont tu me parles, c’est une belle connerie ! Mise à part les quelques semaines qui suivent l’accouchement, où là, je te l’accorde, tu en auras ni l’envie ni le besoin, le reste du temps c’est la fête dans ta culotte ne t’inquiète pas !

Par contre il y a certaines choses que tu dois savoir avant de sauter le pas. Les grands bouleversements qui surviennent quand tu deviens maman.

Physiquement, ça change.

Devenir maman, c’est voir son corps évoluer pour donner la vie. Ton bassin s’élargit et ton ventre s’arrondit. Les 9 mois de grossesse sont vécu comme un traumatisme à l’échelle de ton corps. A mesure que ton bébé grandit, tes organes lui font de la place et se plie en 4 pour lui. L’accouchement quant à lui, c’est pire qu’un traumatisme, c’est carrément un tsunami ! Ton corps aura besoin de temps pour se remettre de ses émotions. Pour que tout se remette en place. Et ça ne sera pas jojo au début. Ta dignité et ta pudeur en prennent un sacré coup. Je préfère te prévenir.

Émotionnellement, c’est radical.

Tu auras d’abord cette valse des hormones, qui commencera avec ta grossesse et qui pourra durer des semaines après l’accouchement. Chacune le vit à sa manière, difficile de décrire une sensation type. Mais tes émotions seront exacerbées, tout sera plus vif, plus fort. Et quand tu auras ton bébé dans tes bras, c’est juste un autre monde qui s’ouvre devant toi. C’est cliché mais c’est réel. Cette petite chose a été fabriqué par ton corps. Papa a aidé mais c’est dans ton corps que le processus de création a eu lieu. T’as pas eu besoin de farine, oeufs, lait, four préchauffé à 180°C; Non non, tu as fais ça toute seule. Et quand tu l’auras dans tes bras, tu te rendra compte de l’importance de tout ça : cet enfant t’appartient. Il dépend de toi à 100%. Si tu ne t’en occupe pas, il meurt. Voilà c’est aussi simple que ça : tu es responsable de sa vie.

Financièrement, c’est un gouffre.

Là, je ne te cache pas que faire un enfant ça coûte un bras. Surtout le premier. En général, entre la chambre et tout le merdier de puériculture t’en as pour environ 1000 – 1500€. Et encore, c’est la fourchette plutôt basse. Ensuite il y a les couches qui coûtent une fortune et le lait si tu n’allaite pas. Sans parler du reste ! Les fringues, les études, les vacances, le permis… Bref, tu l’aura compris, faire un enfant c’est réfléchi.

Socialement, c’est mortel.

Ou plutôt, ça te permet de faire le tri dans tes amis. Car tu verras que dès ton bébé pondu, les amis se feront plus discrets. Il y aura ceux qui ont déjà des enfants ou qui projettent d’en faire rapidement, qui eux seront là pour toi. Et il y a les autres. Ceux pour qui “enfant” rime avec “ennui”. Et qui s’éloigneront de toi car tu ne sera plus aussi spontanée qu’avant, moins disponible. Les sorties seront plus difficile à organiser. Les sujets de conversation moins “fun” selon eux. Bref, tu deviendras chiante à leurs yeux.

Quotidiennement, ça sera épuisant.

Le sommeil c’est vraiment la chose qui te manquera le plus je pense. Au début en tout cas, tu enchaîneras les minis siestes, au détriment d’une nuit complète. Si ton bébé est facile et qu’il fait ses nuits, tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement. Si en revanche il a du mal à dormir, s’il a des problèmes de RGO par exemple, ou si tu allaites exclusivement…Bon, là je vais être honnête avec toi, c’est sportif. Mais quoi qu’il arrive ton corps s’habitue à ce rythme et tu t’en sors quand même.

Amoureusement, c’est délicat.

Ton couple doit être solide. On ne fait pas un enfant avec un mec qu’on a rencontré il y a 3 mois. Il faudrait que tu puisse te projeter un minimum avec lui. Ensuite il faut qu’il soit prêt. Ou du moins que vous soyez sur la même longueur d’onde, pour affronter ça ensemble. Tu auras du mal à concilier la vie à 3 au début donc il faudra que vous trouviez un équilibre pour vite le retrouver cet équilibre justement. Un bébé ça chamboule ta vie, ton couple. Alors il faut qu’il soit un minimum solide avant de te lancer.

Éternellement, ça sera beau.

Parce que oui, ne l’oublions pas, être maman sera ton plus beau rôle. Tu vas adorer l’être. Tu vas chérir chaque seconde de cette nouvelle vie. Il y aura des hauts et des bas, mais tu seras heureuse de l’avoir, ton bébé. Il deviendra ta vie, tout sera réfléchi en fonction de lui. Ta vie prendra un sens plus profond, moins futile. Ton avenir sera marqué par les étapes de sa vie à lui. Premiers mots, premiers pas, premières rentrée, premiers examens. Puis le permis, les copains et copines, le bac, le mariage ! Tu vivras tout ça avec lui et mon Dieu que c’est beau. Que ça fait un bien fou de le savoir à toi cet enfant. Ta merveille. A jamais.

 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.