Typologie des enfants que l’on croise au parc !

By Posted on 0 3 m read 9 views

Depuis que t’es parent, le parc c’est un peu ton QG. C’est l’endroit où tu retrouves tes amis parents, et où tes enfants se défoulent en espérant qu’ils soient suffisamment fatigués pour dormir sans discuter le soir venu. Et pendant ta sortie au parc, t’as remarqué qu’il y a une typologie des enfants croisés là-bas.

A lire aussi : Les typologies des mamans au parc

Le cascadeur de l’extrême

Il est sans arrêt pendu la tête en bas sur les barres du toboggan. Toboggan qu’il escalade à l’envers et en moonwalk d’ailleurs. Il fait de la balançoire debout et grimpe tout en haut du parcours d’escalade les yeux bandés. Bref, un futur yamakasi.

Le chef de chantier

Il est recouvert de sable 30 secondes après son arrivée. Son kif à lui, c’est de construire des trucs. Peut importe le nombre de copains qu’il y a, lui il a juste besoin de son coin de sable. Et si par bonheur la pluie est passée par là, il se roule dans la boue comme une petit cochon content.

Le petit agneau apeuré

Celui que tout le monde bouscule sans faire exprès, qui avance doucement mais sûrement. Il appelle sa maman dès qu’il croise une petite difficulté, il a besoin d’être rassuré avant de grimper les marches du toboggan. Et pas question de descendre trop vite, il a trouvé une technique pour freiner avec ses semelles de chaussures, pas folle la guêpe !

La superstar

Aujourd’hui il est venu en quad électrique, demain il aura sa super bagnole télécommandée. La superstar c’est le roi du parc, celui que tous les enfants envient. Il vient au parc juste pour montrer son nouvel engin, il faut 3 tours et puis s’en va. Laissant tous les mômes excités qui se mettent à frétiller « maman je peux en avoir un s’il te plait ?? »

Les trop-grand-pour-être-là

Ceux-là c’est les pires. Ils n’ont aucune raison d’être là, ils devraient être entrain de réviser leur brevet plutôt que de monopoliser cette toupie ! c’est écrit de 0 à 3 ans, vous en avez 11 !!! rentrez chez vous !!

Le précieux

Il ne doit pas se salir sinon il ne se sent pas bien. Il se déplace avec précaution, et essuie l’assise de la balançoire avant de s’y asseoir. Si par mégarde le chef de chantier lui balance une pelle de boue sur la tête vous pouvez être certain qu’il déclenchera une guerre nucléaire dans la seconde.

Le cleptomane

Dès qu’il voit un objet qu’il convoite, il fera tout pour le subtiliser discrètement. Un ballon, un seau, une trottinette, tel un illusionniste, il fait tout disparaitre ! T’as beau l’avoir repéré, il arrive quand même à repartir avec son truc ! C’est l’enfant de Sylvain Mirouf en fait !

Le Donald Trump

Celui qui se prend pour le super chef en chef ! C’est lui qui décide de ce qu’on fait, à quoi on joue et qui fait équipe avec qui. Il fait sa loi et se fait respecter à coups de ballon dans la tronche. Les gosses le craignent mais tous veulent jouer avec lui, allez comprendre…

L’anarchiste

Il a envie de faire un tour de toupie mais il y a déjà 2 petites filles qui s’amusent dessus. Pas de souci, il les fera chier jusqu’à ce qu’elles s’en aillent d’elles-mêmes. Tiens, il se ferait bien un tour de toboggan. Mais que voit-il là-bas ? 3 garçons qui attendent sagement leur tour pour grimper. Hop hop hop ; il grille la priorité à tout le monde, FUCK LE SYSTEME !

Le Michael Scofield de Prison Break

Lui il veut juste se barrer. Tout ce qui l’intéresse dans ce foutu parc, c’est les portillons. Il veut prendre le large, loin des parents et de la société patriarcale. Il tente de se faufiler discrètement mais se fait rattraper par la peau du cou (du cul ?) par sa maman in-extremis. Mais pas de souci, il y retourne à la première occasion ! Têtu ce Scofield !

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.