Les mères, individus sous-estimés.

By Posted on 2 3 m read 33 views

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, dans la loterie de la gratitude, les femmes et plus particulièrement les mères, se sont fait avoir. Les papas quant à eux, ont tiré le gros lot. Parce qu’être une maman de nos jours c’est être ni plus ni moins qu’être Shiva aux 5 bras et si possible 2 cerveaux.

La société actuelle encense systématiquement les pères, mettant la barre très bas et rendant ainsi facile pour eux de passer pour des super-héros. Il leur suffit de changer une couche ou de faire les courses sans rien oublier pour que l’univers tout entier applaudisse la prouesse.

Mais c’est tout le contraire pour les mamans.

Tout le monde en attend toujours plus de la part des mamans. En ajoutant sans cesse des critères dans leur cahier des charges, rendant les choses hautement compliquées et en les dénigrant si elles ne parviennent pas à assurer sur tous ces stupides fronts.

Et le pire c’est que nous, mamans, nous essayons sans cesse d’en faire plus.

Malgré les tâches écrasantes qui s’accumulent dans nos vies, qui justifieraient qu’on jette l’éponge un paquet de fois, nous tenons la barre du navire. Même dans la tempête, sans rechigner ou se plaindre.

On aimerait pouvoir lâcher du lest, être moins investie, moins sollicitée, dans cette société qui nous sur-sollicitent tout en sous-estimant notre travail de maman. Un travail « gratuit » qui est souvent doublé d’un autre travail « rémunéré ». Mais attention, moins bien rémunéré que le travail d’un homme. Et avec plus de pression, de discrimination et de sexisme.

Et on devrait vivre cette situation injuste en remerciant le monde.

On nous demande d’être des mamans avec des supers pouvoirs, d’être multitâche, d’une efficacité redoutable pour gérer le foyer mais d’être d’une compétence sans faille au travail.

Nous sommes mises sous une chape de pression, depuis tellement longtemps, que nous avons cessé de résister à cette pression et avons, en grande partie, accepter que cela fasse partie du « job ».

Et pourtant, une maman se remet sans cesse en question.

Elle se pose un milliard de questions et se voit d’un œil critique alors qu’elle fait déjà tellement !

Alors sachez mesdames, que vous êtes absolument géniales.

Vous êtes juste indispensables. Votre famille ne serait rien sans vous. La société ne serait rien sans vous. Vous êtes capables de tellement de choses, encore plus qu’un homme ne serait capable. Et je ne veux pas entendre de conneries sur « il ne faut pas généraliser gnagnagna » car je le dis et le répète :

AUCUN HOMME NE SERAIT CAPABLE DE MENER DE FRONT TOUT CE QU’UNE FEMME ENTREPRENT. Et encore moins une mère.

Nous vivons dans un monde où être une femme est dangereux. Elles doivent sans cesse faire leurs preuves pour prouver qu’elles méritent la même estime qu’un homme, le même salaire. Tout en essayant d’évoluer dans un monde où on les harcèle, les dénigre, les viole, les tue.

Puis elles rentrent à la maison et se doivent d’être organisée, propre, aimante, calme et patiente. Elles doivent être cuisinière, pharmacienne, femme de ménage, institutrice, médiatrice, juge et avocate. Elles doivent aussi être femme modèle et pute au lit. Toutes ces étiquettes ridicules, qui viennent s’accumuler dans leur dos.

Alors puisque personne ne vous le dira : FORCE HONNEUR ET COURAGE A TOUTES LES AMIES.

Vous êtes des guerrières.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Comments
  • Adèle
    octobre 1, 2018

    Coucou Dina,
    merci pour ces mots, c’est malheureusement tellement vrai et la société ne le voit pas… Tellement dommage.
    Oui, dernièrement j’ai même eu une discussion avec mon chef et il ne comprenait pas que je dise qu’une maman devrait gagner plus qu’une femme sans enfant pour le même travail. Peu de gens comprennent mon raisonement. Mais si on y refléchit bien, notre employeur devrait être reconnaissant qu’on fasse un boulot sans faille alors que bien souvent on a une tonne de charges psychologiques et physiques (si on compte le manque de sommeil). J’aimerais bien rencontrer une personne qui est capable de séparer à 100% sa vie professionelle et sa vie privée…
    Alors oui nous sommes des guerrières. Merci Dina de le souligner!

  • Emilie
    octobre 18, 2018

    Super article !
    Pour ma part je pense aussi qu’une maman au foyer devrait gagner plus qu’un chômeur !
    Je n’ai rien contre les chômeurs on est d’accord, mais quand tu es maman tu ne te tape pas des grasses mat’, mais au contraire des nuits pas toujours glorieuses, des rdv chez les médecins à n’en plus finir et forcément tu n’as pas que ta petite personne à t’occuper… Donc oui quand tu es maman au foyer tu es à la maison, mais n’empêche que tu devrais être plus rémunérée et considérée !! Certe c’est un choix… mais certains font aussi le choix de profiter du système et ça ne choque personne !
    Bref, merci Dina pour l’article et Adèle je te rejoins dans ton résonnement !
    GIRLS POWER et MUM POWER <3