Ces moments où j’ai regretté d’avoir des enfants

By Posted on 9 4 m read 35 views

Alors je vous entends d’ici “Mais comment ose-t-elle !! Quelle ingrate ! C’est horrible de dire ça ! blablabla”. Donc remettons les pendules à l’heure dès le début : cet article sera écrit sur le ton de l’humour et de l’auto dérision. J’aime mes enfants et jamais je ne regretterai de les avoir. Même si parfois je me demande ce qu’aurait été ma vie sans eux… Ceci étant dit, ils sont le centre de mon monde et je suis heureuse d’être leur maman. Par contre, vous serez d’accord qu’il a des fois où on aurait aimé qu’ils ne soient pas là, l’espace d’un instant. Ces moments où ils nous empêchent de faire des choses qu’on crève d’envie de faire. Allez, avouez !

Quand on te propose un plan génial à la dernière minute

Imaginons deux secondes que votre amie vous appelle surexcitée, et vous tient ces propos :”TU SAIS PAS QUOI??? Je viens de gagner des places pour le concert de Céline Dion ce soir !!!! Viens avec moi !!!”. Imaginons deux secondes que vous êtes une fan absolue de Céline Dion, que vous avez appelé votre fils René-Charles et que votre réveil du matin c’est “Pour que tu m’aimes encore”. BON. Vous voyez où je veux en venir ? “Bah non écoute je peux pas, tu me prend de court, j’ai personne pour garder René-Charles, je ne peux pas bouger”. C’est franchement ballot hein.

Quand t’as la crève

40°C de fièvre, le nez en chute du Niagara, les yeux gonflés comme jamais. Vous n’avez qu’une envie c’est de mourir au fond de votre lit. Vous avez à peine du mal à tenir debout et votre tête est occupée par l’orchestre philarmonique de Vienne. Bref, c’est pas la grand forme. Oui mais votre enfant, la chair de votre chair, a besoin de vous. Il faut donc l’habiller, le nourrir, l’occuper, toute la journée. 8h longues heures d’affilées.

Quand il est malade

Genre gastro dégueulasse. Et que tu te retrouveras à éponger ses fluides corporels tout le weekend. “fluide corporel” c’est le mot poli pour désigner le caca et le vomi, pour ceux qui voudraient que je sois plus spécifique. Donc comme je le disais, tu passeras le weekend, voire la semaine, à nettoyer le caca qui déborde, le vomi un peu partout… Que ton chez toi ne sera qu’un nid à microbes, pour le peu que tu sois hypocondriaque et là je peux te garantir que tu regretteras de l’avoir fait cet enfant !!

Quand il ramène des poux à la maison

Plus ou moins le même délire que précédemment, sauf que là, ces petites bêtes vivantes et coriaces te feront faire le ménage à fond du fond pendant minimum un mois. A tout laver, tout trier, astiquer, aspirer, enfermer dans des sacs pour tuer la vermine. Et forcément tu les choppera aussi ces satanées bestioles. J’espère juste que tu n’auras pas à raser ta tête comme une évadée de prison.

Quand tu as accumulé 2 ans de retard de sommeil

Là c’est vicieux car le mal s’installe doucement. Au début t’es pleine de bonne volonté, pleine d’amour pour cet enfant qui vient de naitre. Et puis au fur et a mesure, la fatigue se fait ressentir au plus profond de ton être. C’est à dire que même tes orteils sont crevés. Ton fils fait ses nuits mais bon, les dents, les cauchemars, les pipis nocturnes, les “pas envie de dormir”, font que tu te réveilles régulièrement dans la nuit. Et que bon, c’est pas reposant cette affaire. Tes grasses mat d’ados te manqueront atrocement. Parole de maman fatiguée.

Quand tu ne peux plus rien faire seule

Tu veux lire un livre ? Je te conseille d’attendre qu’ils dorment si tu ne veux pas bloquer sur la même phrase pendant 10 minutes. Tu veux aller faire pipi ? Et bien ils viennent avec toi. C’est eux qui te donnent le papier même. Tu aimerais regarder une émission à la télé ? Non, attend qu’ils soient au lit, ici aussi. Et puis même au lit ils arriveront à t’empêcher d’être tranquille :”Maman j’ai soif, maman pipi, maman bisou…”. Tu veux prendre un bain ? MOUAHAHAH.

Quand il fait sa crise au supermarché

Tu sais le genre de crise que tu observais de loin, pleine de jugements, quand tu croisais un enfant sauvage et sa maman. Et bien félicitations, l’enfant sauvage c’est le tien maintenant. Et il hurle en tapant des pieds car tu ne veux pas le laisser porter les œufs. Ou que tu lui refuses cette peluche verte immonde. Tu es mortifiée et tu voudrais juste t’enfuir en laissant tout en plan au milieu du rayon charcut’. Courses et enfant, oui.

Quand tu veux quitter ton mari

Oui bon ça va je rigole. Mais n’empêche que c’est plus compliqué quand t’as un enfant. Soyons honnêtes.

 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Comments
  • Tout en humour et en second degré ! Merci pour ça !

  • Nanakie
    octobre 2, 2018

    Hahaha! Cet article a illuminé mon petit bout de journée !!
    C’est teeeellement … vrai !

  • Anne
    octobre 3, 2018

    J’ai adoré! Bravo! C’est tellement ça et bien sûr que cela ne nous empêche pas de les aimer…surtout quand ils dorment!
    Non , mais ça fait du bien de lire quelqu’un qui pense comme moi! Merci.

  • stéphanie
    octobre 3, 2018

    Bonjour, oui je comprends cette humour et c’est vrai que des fois on se le demande un tout petit peu pendant une miliseconde. J’ai 4 enfants: 7 ans, 5 ans, 13 mois et 2 mois! et je peux dire que du sommeil il m’en manque pas mal. J’adore mes enfants mais un petit moment en amoureux et une journée et une nuit entière de sommeil le rêve! Ma famille est à 10 mille km de chez moi donc nous sommes les seules à s’occuper d’eux alors plus de moment fou et romantique en amoureux, plus d’improvisation et en plus plus de vacance car pendant les vacances scolaire c’est hors de prix et comme les enfants sont à l’école impossible de ne pas les envoyer. L’état devrait accorder 3 jours pour les vacance pour les famille modeste une idée non? bon j’arrête de parler c’est mon défaut être trop bavarde. Bravo pour vos articles ils sont géniales et aussi très drôle ou touchant.

  • une mummy
    octobre 3, 2018

    Terriblement cru et vrai! Ca fait du bien de lire des articles déculpabilisants!

  • pillon
    octobre 4, 2018

    On se sent moins seule ! Ici nous avons eu un petit troisième tardif (les grandes ont 11 et 8 ans)… Et bien quand je dois récupérer le petit dernier chez nounou puis les grandes dans deux écoles différentes, le tout sous la pluie avec ma poussette, l’habillage pluie, mon parapluie et ceux des filles…. (après une journée de boulot bien entendu), comment dire ! je suis au bout du rouleau 😉

  • Mais quelle mère dénaturée ! Mais que je suis atrooooocement choquée ! Mais que je vais appeler l’aide sociale à l’enfance !
    Je plaisante, bien sûr. J’adhère à ton propos, les enfants, ce n’est pas que du bonheur ! Enfin si : quand ils dorment.

  • WorkingMutti
    octobre 5, 2018

    J’aime beaucoup la fin XD . La privation de sommeil c’est bien le pire. Ca nous empêche de bien supporter les autres trucs. Ce qui me manque le plus c’est bien de lire ou alors de bosser sur la paperasse sans être interrompue. Ou se rendre compte que le formulaire à envoyer à la CAF a un joli escargot dessiné dessus ..

  • Shureilya
    octobre 6, 2018

    J’ai adoré lire ton billet, drôle et plein de vérités à la fois… Une très jolie découverte ton blog ! <3