Ce qui nous manque quand les enfants sont absents.

By Posted on 0 2 m read 9 views

D’abord on est soulagé. Enfin tranquille, les enfants sont chez papi et mamie pour la nuit/la semaine/ le mois peut-être ! Vous pouvez alors sortir entre amis, prendre un bain, diner en amoureux, bref, vous avez du temps pour vous ! Oui mais voilà, passé le premier moment d’ivresse, vous ressentez une gêne tout au fond de votre cœur. Un trou à combler. Voici donc ce qui nous manque quand nos loulous ne sont pas là.

Leur bruit

La maison est tout à coup beaucoup trop calme. Pas un bruit. les jouets sont silencieux, personne ne se bat, pas d’enfants qui court partout. Le silence est assourdissant. Presque oppressant je dirais. Alors on allume la télé pour combler le vide. Pathétique.

Leur odeur

Pardon hein, mais un enfant ça sent si bon dans le cou. Et leurs cheveux aussi sentent très bon. Une odeur addictive qui vous rend folle et qui vous pousse à renifler ce gilet qui traine. Vous êtes à deux doigts de vous laver les cheveux avec leur shampoing!

Leur “maman”

Alors celui ci vous mettez un peu plus de temps pour vraiment ressentir le manque mais une fois que ca arrive, ça vous percute en plein cœur. On a beau se plaindre de les entendre répéter “maman” à longueur de journée, on s’y est quand même vachement habitué, avouons le!

Leur bazar

Enfin ca ne vous manque pas réellement mais disons que vous êtes perturbée de voir votre intérieur propre et rangé, pendant plus de 10 minutes d’affilées. Vous vous sentez comme dans un appartement témoin, presque à éviter de vous asseoir de peur de froisser le plaid posé sur le canapé.

Leurs bisous et câlins

Franchement c’est le pire ! Ces petites mains potelées qui viennent vous écraser le visage. Les bisous bien baveux qui vous lavent la joue, mon Dieu que ça fait du bien ! et Mon Dieu que ca manque quand on en est privé !

Leurs phrases bancales

Quand ils tentent de communiquer ou quand ils arrivent à communiquer mais dans leur langage bien à eux, c’est super attendrissant. Vous seule les comprenez à 100% et parfois vous vous empêcher de rire devant les mots employés… Et là, personne pour vous demander “d’éplucher sa salade” ou de “s’assire sur vos genoux”. Triste.

Leur dépendance à vous

C’est bête hein, mais au fond vous aimez être le centre de leur monde. Donc forcément lorsqu’ils ne sont pas là, vous vous sentez vite démunie, voire inutile. C’est qu’ils prennent une place folle ces mômes ! Dans votre vie, dans votre tête et surtout dans votre cœur. Et aussi envahissants qu’ils puissent être, vous tombez d’amour pour eux. A l’infini.

 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.