Faire des enfants : y a t-il un âge limite ?

By Posted on 1 4 m read 29 views

Biologiquement parlant, oui. Les femmes sont soumises au tic tac de la nature donc forcément il y a un âge où faire des enfants n’est plus possible. La ménopause, avec pour principal symptôme l’absence de règles, marque la fin de toute possibilité de tomber enceinte naturellement.

Mais de nos jours, il est possible d’être enceinte à des âges plus avancés que la moyenne. En 2017, l’âge moyen d’une femme qui donne la vie est de 30,6 ans. En 2010 la moyenne était de 28 ans et à la fin des années 60 elle était de 24 ans ! Cette tendance à la hausse s’explique par le fait que les femmes se focalisent de plus en plus sur leurs études et leurs carrières, prenant ainsi leur temps pour devenir mère. Les progrès de la science aussi, qui permettent de surveiller une grossesse dite « à risque » et de la mener à terme sans grandes difficultés.

Alors bien entendu, au-delà de 30 ans, la fertilité diminue, la qualité de nos ovocytes se détériorent aussi, mais il est toujours possible de tomber enceinte naturellement, sous surveillance médicale.

Oui mais voilà, même si scientifiquement c’est possible…

…Socialement on est encore un peu obtus sur la question. Il faut savoir que notre société à la jugement facile. Et chaque situation est prétexte à débats, même quand on a rien demandé. SURTOUT si on a rien demandé.

Une femme enceinte, lorsqu’elle a 35 ans et plus, peut se heurter à pas mal de remarques désobligeantes, gratuites et complètement connes il faut le dire.

Pour la petite anecdote, ma grand-mère, la mère de ma mère, est tombée enceinte d’elle à 48 ans. 48 ANS. Et c’était les années soixante hein ! ma mère est née en 66. Et donc ma grand-mère découvre qu’elle est enceinte en même temps que sa belle-fille (la femme de son grand fils). Forcément ça ne se faisait pas, les gens qui parlent tout ça tout ça. Résultat, ma grand-mère a raconté à ma mère qu’elle avait essayé par tous les moyens de perdre le bébé. En sautant comme un cabri du haut d’un banc, et en mangeant je ne sais quelle mixture. Sauf que ma mère s’est accrochée telle une moule à son rocher, et ma grand-mère a accouché quelques mois après sa belle-fille. Faisant de ma mère une tata avant même d’être née. Je sais pas si vous avez suivi ?

Bref, tout ça pour dire que le poids du regard de la société est tel que parfois il nous pousse à agir de manière complètement irrationnelle.

Revenons à nos remarques désobligeantes et connes. Une femme qui vit une grossesse dites « tardive » se prend souvent ce genre de répliques en pleine tronche :

T’as pas peur d’être trop vieille pour être mère ?

Alors qu’entre nous, il y a certaines mamans de 25 ans qui sont tellement coincées du derrière que c’est à se demander si c’est pas Jeanne Calmant qui s’est réincarnée dans leur corps. Mais sous prétexte qu’elles sont jeunes alors on ne les emmerde pas. En revanche, à 40 ans, faut justifier d’être encore dans le coup. Triste monde.

C’est trop risqué ! T’es inconsciente !

Merci de ta sollicitude mais franchement tout est sous contrôle. Mon gynéco visite ma culotte toutes les semaines, il connait mon minou sous toutes les coutures, je pense que je suis entre de bonnes mains.

Tu ne le verras pas grandir !

Oui parce que c’est bien connu, quand tu as un enfant à 40 ans ton espérance de vite chute considérablement et tu meurs aux alentours de 42 ans. Ton enfant sera donc orphelin de mère d’ici peu fait gaffe.

A force de privilégier ta carrière, t’en a oublié l’essentiel !

Et par « essentiel » ils parlent de la maternité. Ton épanouissement professionnel n’est pas essentiel. Le fait de se sentir prête à avoir un enfant n’est pas essentiel. Ton choix de le faire quand tu en as envie n’est pas essentiel. Merci bonsoir.

C’est un accident ?

Alors oui parfois ça peut en être un. Cf ma grand-mère ahah. Mais en général, c’est quand même assez planifié. Et quand bien même ça avait été une surprise, on s’en rend compte assez tôt pour décider de poursuivre ou non l’aventure. Donc non, dans l’absolu ce bébé n’est pas un accident.

Tu ne seras jamais Mamie !

Et allez ! On en rajoute une couche ! Et bien figure toi que si je demande à mon enfant de faire un enfant à 16 ans je serais FORCEMENT mamie non ? Et il ou elle pourra même passer dans l’émission « Tellement Vrai : j’ai fait un enfant tôt pour permettre à ma mère d’être grand-mère avant de mourir. »

T’as pas peur qu’il soit malade ?

Alors, c’est vrai que dans le cadre d’une grossesse tardive, les risques que le fœtus soit porteur d’anomalies chromosomiques augmentent. Par exemple, pour le cas d’une trisomie 21, lorsque la maman a 20 ans, le risque est de 1 sur 1450. A 40 ans, il passe à 1 sur 109. D’où la surveillance accrue. Mais le risque zéro n’existe pas, quelque soit l’âge de la maman.

Une grossesse tardive est déjà suffisamment stressante pour qu’on nous bassine avec des questions que la maman concernée s’est déjà posée un milliard de fois. Bien sûr qu’elle a peur qu’il soit malade, mais elle espère juste qu’il ne le sera pas. 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • Sobreira
    octobre 15, 2018

    Coucou
    J ai eu mes enfant ( jeune )21 ans ! On me la reprocher critique même !et maintenant j ai un cancer et je peut vous dire que je suis fière d avoir eu les fils si jeune !