Juger les autres parents : quand c’est plus fort que toi !

By Posted on 0 3 m read 30 views

Arrêtons deux secondes le politiquement correct, la bienveillance à outrance et l’hypocrisie. Il y a forcément des moments où tu as le jugement facile. Même si ça ne dure qu’une seconde, ton reflexe de jugement est plus fort. T’as beau te ressaisir rapidement, il y a toujours cette fraction de seconde où tu as pensé “non mais c’est une blague ?!” à la vue d’un parent qui selon toi, est mauvais. C’est mal, chacun fait comme il veut, mais parfois c’est plus fort que toi. Voici donc ces moments où tu as juger les autres parents, malgré toi.

Quand tu vois un enfant à une soirée entre adultes

Il est tard, genre 23h, et tu croises le regard d’une enfant assis sur une chaise, entrain de s’ennuyer et de bailler. Il devrait être couché, dans un lit douillet, bien au chaud, mais non. Ses parents indignes ont préféré le trainer ici plutôt que d’annuler leur sortie. On ne sait pas les tenants et aboutissants de l’histoire, ils n’avaient probablement pas le choix, un désistement de baby-sitter à la dernière minute… Mais voilà, tu juges quand même.

Quand un parent laisse son enfant faire un caprice

L’enfant se roule par terre en hurlant, et le parent n’a aucune réaction. Même si tu sais que la technique de l’ignorance est parfois efficace, et que le parent en question a dû passer une très looooongue journée pour en arriver à ne pas réagir comme ça. Mais franchement, tu juges quand même un peu. On est dans un lieu public quand même…

Quand un parent fume à proximité d’un enfant

Alors là, c’est une des rares fois où tu es en “droit” de juger. C’est juste inconscient et tu n’as qu’une envie c’est d’aller arracher cette clope du bec du parent et de l’éteindre sur son crâne. Le pauvre enfant inhale cette fumée toxique sans broncher, comme s’il avait l’habitude, et franchement ça m’hérisse le poil rien que de penser à ses petits poumons.

Quand un enfant dit un gros mot

Là on a le jugement facile alors qu’on a déjà vécu ce moment un paquet de fois. Les enfants retiennent ce qu’ils ne devraient pas retenir, et on laisse parfois échapper quelques bêtises qu’ils s’empressent de répéter à un moment inopportun. Et forcément, si un jour tu es témoin d’une scène où un enfant crie “PUTAIN MERDE!” forcément tu vas juger. Une milliseconde mais quand même.

Quand un parent ne reprend pas un enfant malpoli

Malpoli dans le sens “ne dit pas merci ou bonjour ou au revoir”. Et je ne juges qu’à partir du moment où le parent ne réagit pas à l’absence de formule de politesse. Parce que je sais que les enfants n’en font qu’à leur tête mais la moindre des choses c’est de le reprendre et de lui expliquer qu’il faut dire merci ou bonjour. Un parent qui ne dit rien, je le juge, voilà.

Quand on attache mal un enfant en voiture

Là encore, notre jugement est quand même un peu légitime. Je dirais même qu’on devrait intervenir pour des raisons de sécurité. Mais on ne le fait pas pour des raisons de “de quoi je me mêle vieille peau !!”. On ne joue pas avec la sécurité, surtout des enfants, alors vous avez raison de mal juger le parent concerné.

Quand un enfant n’est pas assez habillé par temps froid

La différence est facile à faire entre un enfant dont les parents n’ont pas les moyens de leur payer une chaude doudoune, et ceux qui sont négligents. Parfois au parc, à 17h, je croise des enfants en petits pulls sans manteau, alors que la maman est emmitouflée dans son écharpe. Je m’en fous de savoir que le gosse n’a pas voulu mettre son manteau. Il n’est pas assez mature pour comprendre qu’il faut se protéger du froid. Alors désolée mais moi je juge la maman. Si le gamin chope une pneumonie elle aura l’air maligne tiens !

Bref, comme vous pouvez le constater, je suis remontée à bloc ! Et peut-être pas très indulgente, mais les enfants sont sacrés, et même si chacun fait comme il lui plait, parfois, c’est plus fort que soi, on a un avis. A nous de voir si on le partage ou non.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.