Troisième enfant : 10 bonnes raisons de se lancer !

By Posted on 0 3 m read 157 views

Il y a quelques temps, je vous listais 10 bonnes raisons de ne PAS faire de petit troisième. Sur un ton un peu cynique, mais il y avait malgré tout une part de vérité. Maintenant voilà, je dois être honnête avec vous : j’ai toujours voulu avoir 3 enfants. Voire 4. Mais un troisième enfant est déjà prévu, d’ici quelques années. Pourquoi me direz vous ? J’ai déjà un garçon et une fille, je pourrais m’arrêter là. Le choix du roi comme on dit. Oui mais non.

Voilà pourquoi…

Je viens d’une fratrie de 3 enfants

Je pense qu’on essaie tous de reproduire le schéma de famille dans lequel on a grandi. Surtout si l’enfance a été heureuse. Et je suis l’ainée d’une fratrie de 3 enfants. Mes 2 petits frères et moi sommes hyper proches, fusionnels et on s’aime plus que tout au monde. Et je trouve un certain équilibre dans ce schéma de famille. Alors, un troisième enfant viendrait compléter notre cercle.

Ils seront toujours soudés.

Lorsqu’ils sont juste deux, et qu’ils se disputent, il peuvent se faire la tête longtemps. Avec un troisième enfant, il y a toujours ce médiateur qui viendra rabibocher la fratrie. Une sorte d’arbitre, qui permettra de tuer les embrouilles dans l’œuf, sans que les parents interviennent.

Ils joueront ensemble plus facilement.

A deux, il peut y avoir une mésentente. L’un qui ne veut pas jouer, l’autre qui se retrouve seul. A trois, il y aura toujours un duo de jeu, et au mieux, un trio. C’est tout bénéf pour les parents qui pourront souffler un peu.

Cela formera une famille nombreuse.

Et oui, à partir de 3 enfants, c’est considéré comme “nombreux”. Et ça fait de grande tablée à Noël, ça rend la maison pleine de vie, le moindre repas devient une fête, avec mille discussions, et d’éclats de rire. Beaucoup de bazar, j’en convient, mais du joyeux bazar, promis.

Il y en a forcément un qui restera proche de nous.

Enfin je dis “forcément” mais il se peut que non. Cela dit, cela nous fait 3 chances de ne pas finir totalement seuls. Les enfants prennent leur envol tellement tôt, parfois très loin, alors je me dis qu’avec 3 enfants, peut-être que l’un deux voudra rester près du nid, pour mon plus grand bonheur.

Une multitude de petits-enfants viendront agrandir la famille.

Je vous l’accorde, je mets la charrue avant les bœufs. Je n’ai que 30 ans et je pense déjà aux petits enfants mais vraiment, j’adore être maman alors je sais que j’aimerais encore plus être grand-mère ! En espérant vivre assez longtemps pour profiter de mes petits enfants.

Pour vivre l’évolution d’un enfant, une toute dernière fois.

Pour le premier, on l’a vécu avec beaucoup d’émotion. Le deuxième est arrivé un peu naturellement, pour ne pas avoir d’enfant unique. Pour le peu qu’ils soient d’âges rapprochés et on en profite pas réellement. Alors pour le troisième enfant, on se dit qu’on le vivra probablement pour la dernière fois. Alors on se prépare à le vivre intensément.

Parce qu’on est devenue experte en maternité

On a l’assurance des deux premiers, donc plus rien n’est insurmontable. Être maman de 2 ou 3 enfants, finalement, quelle différence ? Les tâtonnements du premier on disparu avec le deuxième. Alors pour le troisième, tout est serein. Vous prévoyez de le vivre en toute zénitude.

Une bonne raison de changer de voiture

Bon je vous l’accorde, ce n’est pas la raison du siècle mais ça nous fait une chouette raison d’investir dans une belle voiture familiale, spacieuse et tout confort. Il faut bien sûr avoir les moyens mais bon avec les allocs qui augmentent, il n’y a pas de raisons (ça va je rigole olala)

Un congé maternité XXL

Oui, oui, un grand congé maternité s’offre à vous. 26 semaines exactement. Au lieu des 16 semaines pour un premier enfant. Ce qui nous fait 10 semaines de plus pour profiter de votre dernière petite merveille. C’est pas beau ça ?

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.