Sortir sans les enfants : la bataille de sentiments !

By Posted on 1 2 m read 13 views

Les soirées sans enfants sont assez rares lorsqu’on est parent. Et finalement elles ne nous manquent pas tant que ça. Mais n’empêche, ça nous fait un bien fou de temps en temps. S’organiser pour sortir sans les enfants c’est comme organiser un G20, alors forcément, quand on y arrive on est fiers de nous. et on ressent aussi pleins d’autres sentiments !

On se sent perdu

Bah oui, on ne va pas se mentir, on a perdu l’habitude d’être sans eux. Alors on a cette sensation de “je crois que j’ai oublié quelque chose”. Notre disque dur inconscient est en recherche permanente de nos petites frimousses, alors même que le conscient essaie de profiter de la soirée. Dur.

On se sent léger

Pas de sac à langer, pas de poussette, pas de trottinette, pas de camion pompier que l’enfant voulait absolument prendre mais que finalement j’en veux plus maman porte le s’il te plait. Bref, juste vous, votre petit sac à main et vos amis.

On se sent canon

Bah oui, on a mis le paquet pour cette sortie et il n’y a aucun risque d’avoir la fameuse trace de morve sur l’épaule ou du chocolat sur le pantalon. Le pire du pire qui peut arriver ? Un peu de champagne sur la manche, rien d’insurmontable donc.

On se sent détendu

Dans la mesure du possible cela dit, mais disons que savoir les enfants dans leurs lits, avec Papi et Mamie par exemple, c’est rassurant. Se dire que s’ils se réveillent cette nuit, vous n’aurez pas à gérer. Vous pouvez démissionner quelques heures.

On se sent excité

Excité de cette soirée et de cette nuit sans aucune interruption. Et avec un peu de chance, une grasse matinée ! Franchement je vous envie et je vous déteste.

On se sent jeune

On retrouve ce sentiment de liberté d’avant les enfants. Où notre esprit n’est pas accaparé par nos enfants. C’est une bénédiction de les avoir, ne vous méprenez pas, mais parfois on se demande ce que serait devenu notre vie sans eux, non ?

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • Emilie
    novembre 27, 2018

    Mais le pire c’est quand tu les laisse et que tu réveil au milieu de la nuit car tu entends ton fils pleurer, alors que tu étais censé, pour une fois, faire une vraie bonne nuit 😅