Mère au foyer, tout un métier !

By Posted on 1 2 m read 72 views

Aujourd’hui j’aimerais rendre hommage à ces mamans au foyer que tout le monde sous-estime. Même si des efforts sont faits pour reconnaître son “statut”, la mère au foyer reste malgré tout une “maman qui se la coule douce à la maison toute la journée”. Oui je vous entends grincer des dents. Et moi aussi, ça m’horripile franchement. Parce que je l’ai été pendant quelques temps. Donc je tire mon chapeau à celles qui le sont à temps plein, tout le temps, toute leur vie. C’est pour moi une des rares situations où on peut se sentir impuissante, démunie et sans aucune porte de sortie.

Une mère au foyer ne démissionne pas.

Je pense que c’est cette notion d’obligation qui rend la tâche difficile. Alors bien sûr, ce sont nos enfants, on les a voulu, on les aime et s’occuper d’eux ne représente pas une “tâche” à proprement parlé. Mais quand même. Il nous arrive souvent de se retrouver au bord du gouffre, après quelques jours difficiles. Passer la journée avec des enfants, surtout lorsqu’ils sont jeunes, peut nous rendre franchement barjo, soyons honnêtes. Et quand le soir tombe, que papa rentre à la maison, le fait de pouvoir échanger avec un adulte représente beaucoup plus que ce qu’on peut imaginer. Alors parfois on a la chance d’être avec un partenaire compréhensif, et empathique, qui nous permet de libérer un peu de pression. Et puis il y a ceux qui nous gratifie d’un “je suis épuisé, je bosse MOI.” qui nous donne franchement envie de leur arracher la tête.

Parce que travailler à l’extérieur est plus facile que d’être mère au foyer.

A la fin du mois, nous ne sommes pas payés. A la fin de la journée, nous ne pouvons “déconnecter” du boulot. La vie est notre boulot. Lorsqu’on est à bout, nous ne pouvons pas démissionner. Lorsque nous sommes malades, il n’y a pas d’arrêt maladie. Nous n’avons pas de collègues pour décompresser ou de clients pour échanger quelques mots. Nous devons garder le cap quoi qu’il arrive, quelque soit notre état, physique ou moral.

Il faut être constante. Irréprochable.

Et ne pas s’attendre à quelconque reconnaissance. Et pour ça je vous tire mon chapeau mesdames. Vous êtes les vraies héroïnes du quotidien.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • doudo
    décembre 17, 2018

    wahou, merci pour ce joli texte qui met du baume au cœur ! étant moi même mère au foyer, j’entends souvent des réflexions comme « oh ça doit pas être trop difficile » ou encore « ben toi l’avantage c’est que t’es en vacances toute l’annee ! » alors SI c’est difficile et NON je ne suis pas en « vacances »…
    après j’admire aussi celles qui travaillent toute la journée et qui le soir venu doivent assurer leur rôle de mère !
    chacune son histoire, son vécu dt son ressenti, l’important c’est la TOLÉRANCE !!!