Punition créative : quand punir rime avec instruire !

By Posted on 0 3 m read 80 views

Mes enfants sont encore bien trop jeunes pour comprendre le principe de la punition. Et je ne suis même pas certaine d’y avoir recours un jour. Même si, au vue du caractère de mes enfants, il y a de grandes chances que je soit confrontée à ce dilemme très vite. Je suis bien entendu contre la violence, qu’elle soit physique ou psychologique, et encore moins sur un enfant. Mais punir, dans le sens “isoler pour réfléchir”, ou bien “frustrer pour canaliser”, dans l’absolu je ne suis pas contre.

Mes parents avaient l’habitude de nous confisquer nos téléphones, mes frères et moi, ou de nous priver de télévision. Et honnêtement cela fonctionnait. Nous réfléchissions à 2 fois avant de faire quelque chose de répréhensible, de peur d’être puni.

Seulement voilà, étant moi même parent, je suis partie à la recherche de ce que j’appelle une “punition avec bénéfices”. Joindre l’utile au désagréable en quelque sorte.

Sur le site Reddit, plusieurs personnes ont raconté chacun la punition originale donc ils ont été les “victimes”. Et franchement, il y a que sacrées perles !

L’encyclopédie

L’enfant puni doit apprendre par cœur une page au hasard de l’encyclopédie. Une seule page, dans l’absolu rien d’insurmontable, mais imaginons qu’il soit du genre à enchainer les conneries et donc les punitions… BAM ! Il devient un puit de savoir. Merci maman, merci papa.

Le théâtre

Lorsque 2 enfants passent leur temps à se chamailler et se hurler à la figure qu’ils se détestent. La punition idéale et de leur faire apprendre une scène d’une pièce de théâtre. Shakespeare par exemple. Une scène pendant laquelle les ex-ennemis se voient dans l’obligation de s’entraider pour apprendre cette scène par cœur, et la jouer ensuite devant les parents.

L’enquête

Pour les caïds en herbe, ceux qui sont “méchants” avec les autres, qui sont plutôt “harceleurs” que “harcelés” , les parents peuvent lui demander de rédiger une dissertation sur une enquête de harcèlement en milieu scolaire. Le fait de se pencher sur le sujet, d’étudier les 2 parties, comprendre ce que vit un enfant harcelé… lui permettra de prendre du recul et d’y réfléchir à 2 fois avant de s’attaquer à un autre camarade.

La punition inversée

On a toujours l’habitude d’être puni dans notre chambre. Mais les parents se sont vite rendu compte d’à quel point c’était le pied pour un ado d’être “obligé” de rester dans sa chambre. Dans son confort. Alors l’idée ici c’est de les punir en leur interdisant d’aller dans leur chambre justement. Et les voir tourner en rond partout dans la maison en suppliant de retourner dans leur chère chambre, ça n’a pas de prix.

La lecture

A faire à chaque fois qu’un enfant se plaindra à plusieurs reprises de “s’ennuyer à en mourir j’en ai marre y’a jamais rien à faire dans cette baraque !!!”. On lui demandera de lire à haute voix un article scientifique, ou le journal du jour, et de débattre avec nous sur le sujet qu’il vient de lire.

L’arroseur arrosé

Pour les petits évadés en herbe, qui crée une forme sous leur couette pour faire croire qu’ils sont bien là. Alors qu’ils sont entrain de faire la fête dehors évidemment. Il suffit de prendre la place de la forme en question d’attendre le retour du jeune prodige. Une fois qu’il entrera dans sa chambre, tout fier d’avoir réussi son coup, il voudra se faufiler dans son lit, mais vous trouvera à sa place… et là croyez moi qu’il y en a un qui ne fera pas le malin longtemps.

Pris à son propre jeu

Un enfant qui ne veut pas comprendre lorsqu’on lui dit qu’il a mis “trop de ketchup ou de mayonnaise” dans son assiette. Même en lui répétant quinze fois, il y aura toujours cette tonne de ketchup qui partira à la poubelle quoi qu’il arrive. Et bien il suffit de la lui faire manger à la cuillère. A chaque fois qu’il se servira, il devra manger le surplus à la cuillère. Dégoûtant mais efficace.

Le puzzle

En guise de punition, l’enfant ou l’ado devra terminer un puzzle de 500 voire 1000 pièces s’il veut retrouver une vie sociale. Simple, radical.

Et vous, vous faites dans l’original aussi ?

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.