Règles de bonne conduite pour visiter un nouveau-né

By Posted on 0 3 m read 2.2K views

Vous l’attendiez comme le Messie, votre sœur, meilleure amie, cousine, vient d’accoucher. Vous trépignez d’impatience à l’idée de rencontrer le divin enfant, et Ô que je vous comprends ! C’est si mignon un nouveau-né, si précieux, doux et adorable. Si fragile aussi. Bah oui, on est pas sur du poupon Corolle, on parle d’un petit-être qui vient de naître et de parents exténués. Alors il y a quelques règles de bonne conduite à respecter, pour le bien de tous.

Ne jamais débarquer à l’improviste.

Au mieux, attendez d’être invité, au pire, proposez de passer quand les parents sont dispos. Mais ne débarquez pas à l’improviste par pitié ! C’est déjà suffisamment compliqué de garder la tête hors de l’eau quand on accueille un nouveau né, alors si en plus on doit gérer les visites impromptues, au secours !

Apportez à manger.

Et prévenez que vous apportez à manger. Les parents vous en sauront gré de gérer le thé/goûter. Même s’ils vous diront le contraire, au fond ils vous en seront éternellement reconnaissants. La petite phrase magique “j’apporte le goûter, ne prépare rien !” Quel bonheur à entendre !

S’il y a un aîné, ne l’oubliez pas.

C’est déjà un grand chamboulement pour lui d’accepter un intrus qui pleure alors si en plus on en a que pour lui, c’est la dépression à 30 ans, assurée ! Une babiole, une bricole, mais ne l’oubliez pas.

À lire aussi : Cadeau pour jeune maman : 10 idées canons

Reportez la visite si vous vous sentez malade.

Même un petit rhume, même une petite gastro. Ne soyez pas égoïste et épargnez cet enfant qui vient de naître, et cette maman qui vient de donner la vie. Ils sont tous deux très vulnérables et ne veulent absolument pas partager vos microbes.

Demandez avant de prendre bébé dans vos bras.

Même si la réponse sera probablement oui, attendez d’avoir l’autorisation avant de le porter. Pour certains parents, encore dans leur bulle, ils pourraient le prendre comme un envahissement de leur espace vital.

Lavez vous les mains avant.

Et évitez de porter du parfum trop fort. Et bien sûr, si vous pouviez évitez de sentir la clope aussi… Cela fait partie des règles de bonne conduite pleine de bon sens, mais parfois on n’y pense pas.

Sachez quand il est temps de rendre bébé.

Vous adorez cette sensation de douceur dans vos bras, vous êtes aux anges. Mais maman est probablement entrain de piétiner intérieurement pour récupérer son amour. Ce n’est pas contre vous, mais elle vient de faire sa connaissance, c’est surtout une question d’hormones et d’instinct maternel.

Résistez à la tentation de donner votre avis non sollicité.

Si vous êtes vous même parent, cela peut vous brûler la langue. Vous avez envie de leur conseiller de ne pas l’habituer au bras, de ne pas y aller lorsqu’il pleure, etc. Mais ne dites rien ,PAR PITIÉ ne dites rien. Rappelez vous lorsque vous étiez à leur place comme c’était chiant.

Ne faites pas de commentaires sur l’apparence de la maman.

Elle a probablement la tête en vrac. L’air très fatiguée, débraillée, négligée. Ne dites rien. Complimentez là même! Elle a affreusement besoin de soutien à l’heure actuelle, pas de remarques désobligeantes dont elle a déjà conscience d’ailleurs. Du tact que diable !

Ne vous éternisez pas.

Ils sont tous un peu fatigués, il y a probablement des heures de tétées, de dodo, etc. Donc une petite visite d’une heure, une heure et demi, c’est parfait. Pas plus ! Et évitez de débarquer trop tard aussi. Cela va de soi mais bon, je précise.

Sachez reconnaître le moment où il faut partir.

Bébé vient de vomir sur papa ? Maman s’est éclipsée pour tirer son lait ? Bébé a des coliques et pleure depuis 45min non stop ? Il est temps d’écourter votre visite. Les parents sont un paquet de nerfs à ce moment là et font bonne figure autant que possible.

Voilà pour ces quelques règles de bonne conduite. Vous êtes prêt à aller rencontrer ce petit bout’chou ! Profitez bien 🙂

 

Règles de bonne conduite

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.