Les mensonges qu’on raconte sur la maternité.

By Posted on 0 4 m read 65 views

Bon, c’est bon, il est temps de lever le voile sur les mensonges qu’on nous sort à toutes les sauces. Soi disant pour nous préserver mais qui finalement nous font tomber de très très haut lorsqu’on est confronté à cette horrible réalité. Je parle de ces mensonges sur la maternité.  Ceux qu’on se refile de génération en génération, pour la survie de l’espèce probablement.

Et bien, moi, j’ai envie de dire la vérité et advienne que pourra !

Si on se tartine de crème, on n’aura pas de vergetures.

Faux et archi faux. Elles seront peut être moins prononcées, plus tardives, mais elles seront là. Et vous pouvez vider un pot de crème tous les deux jours, c’est inévitable. Une femme avec une peau à vergetures aura des vergetures quoi qu’elle fasse. Il n’existe aucune incantation, potion magique, mixture douteuse, qui permettrait de passer entre les gouttes. Mais cela dit, s’hydrater pendant la grossesse est plutôt très bénéfique. Même si on fini avec un look zébré, il s’agira d’un zèbre HY-DRA-TÉ.

T’inquiètes, un enfant finalement ça s’autofinance.

La grosse blague. Alors je veux bien admettre qu’on touche quelques aides financières à l’arrivée d’un enfant, et tout au long de sa vie. Mais de là à dire qu’il s’autofinance, excusez moi mais c’est une belle connerie. Déjà, un enfant ça coûte un paquet de fric en puériculture, fringues, couches et lait. puis ça coûte en crèche et ass mat. Puis en voyages et loisirs et activités extra scolaires. Et je ne parle même pas de quand l’enfant devient ado où là on parle carrément d’un gouffre financier. Le seul moyen pour lui de s’autofinancer, c’est de travailler. Mais bon, pour ça il faut attendre 18 ans.

Les douleurs sont oubliées une fois ton bébé dans les bras.

QUE NENNI ma bonne dame. On oublie jamais rien on vit avec. C’est Hélène Segara qui le dit. On n’oublie pas les douleurs de l’accouchement. On a mal aussi après et franchement je n’ai absolument pas oublié l’horreur que ça a été. Après, il faut nuancer, en disant que l’enfant vaut la peine de souffrir et qu’on n’a pas peur de renouveler l’expérience. Mais c’est parce que les femmes ont un seuil de tolérance de la douleur assez haut. Et ça, le bon Dieu la vite compris quand il a fallu choisir entre Adam et Ève pour donner la vie. Il a vu comment Adam gérait un rhume et a tout de suite TOUT misé sur Ève. Sinon bonjour l’extinction de l’espère humaine en une génération.

Un bébé nourrit au biberon est plus souvent malade.

Honnêtement je ne serais pas aussi tranchée sur la question. Parce qu’à mon avis il n’y a aucun lien entre leur immunité et le fait qu’ils soient allaités au sein ou au biberon. Après, IL EST VRAI, que le lait maternel regorge de nutriments et de vitamines magiques, qui favorise le développement d’un système immunitaire assez costaud. Mais les laits artificiels sont de mieux en mieux conçus, et ne rendent pas les enfants malades. Sauf peut être ceux de Lactalis, mais ça c’est une autre histoire. Personnellement je suis à 100% POUR l’allaitement, le plus longtemps possible. Mais n’ayant pas pu allaiter mes enfants, je ne peux pas diaboliser le lait artificiel. Enfin je veux dire, à un moment donné faut bien les nourrir ces bébés non?

Allaiter fait maigrir.

Là encore tout est relatif. Une femme qui allaite doit faire attention à son alimentation pour ne pas transmettre de cochonneries au bébé. Donc forcément, elle perd du poids plus vite qu’une femme qui se goinfrera de charcuterie et d’alcool, pour compenser les 9 mois d’abstinence. En fait, allaiter permet de perdre plus vite son poids de grossesse. Mais ne fait pas maigrir à proprement parlé. Ce qui fait maigrir c’est de manger correctement et de se bouger les miches, il n’y a pas de secrets.

Le temps passe trop vite avec des enfants !

Euuuuh. Bon, recontextualisons le contexte. Quand tu joues pendant 6h aux Legos avec ton fils et que tu regardes l’heure pour te rendre compte que ça fait juste 16 minutes, non le temps ne passe pas trop vite. Quand il est 18h, que tu viens de finir ta journée au boulot/à la maison, et qu’il faut faire dîner, baigner, faire dormir tes loustics. Crois moi, le temps ne passe pas trop vite. Quand ton enfant ne veut pas dormir et qu’il te réclame un bisou, un verre d’eau, une tourte campagnarde, crois moi, le temps passe relativement lentement.

Mais, quand tu le voit naître, puis que tu clignes des yeux et que tu le vois ramper par terre, puis que tu re-cligne des yeux et que tu le vois marcher, un cartable scotché sur le dos, en direction de l’école…

Alors oui, en effet, le temps passe vite. BEAUCOUP trop vite.

 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.