Les enfants sont des gens ivres finalement…!

By Posted on 0 2 m read 177 views

Je m’explique. Les enfants, dans leur comportement, ressemblent pas mal à des mecs qui auraient bu de manière excessive en oubliant son pote Modération. Alors que pour l’enfant zéro goutte d’alcool suffisent à leur rendre drôle, un mec a besoin a quand même besoin d’enchainer un certain nombre de verres, ce qui en soit est assez rassurant finalement.

Ils disent tous les deux des mots incompréhensibles

Là où le mec bourré enchaine des mots sans queue ni tête, l’enfant invente carrément son propre langage. Mais sur le principe on reste sur le même délire : des choses qu’on ne comprend pas, qui nous font rire, nous adultes sobres, et qui resteront dans les annales.

ils titubent et tombent assez facilement

L’enfant dans son apprentissage de la marche, titube, tombe et se relève jusqu’à arriver à enchainer quelques pas. Le mec bourré, lui, emprunte un chemin vers la sobriété semé d’embûches, récoltant quelques bleus au passage. Bleus qui resteront de grands mystères le lendemain au réveil.

On a souvent besoin de les porter

Le mec bourré par contre pèse 10 fois plus lourd que l’enfant, donc c’est moins une partie de plaisir. Et quand on porte un enfant c’est somme toute assez mignon. Un adulte éméché, c’est moins chou disons.

Ils sont sujet à régurgitations

plus communément appelé “galette” dans le langage alcoolique, la galette n’est pas agréable, ni à poser, ni à sentir, ni a nettoyer. Côté enfant, on est sur de la régurgitations plutôt classiques quand ils carburent au lait, puis les choses se corsent une fois passé à la diversification alimentaire. Bref, même combat.

Ils chantent souvent à tue-tête

L’enfant comme l’adulte ivre, ont avalé un mégaphone. Leur volume sonore dépasse le mur du son (dixit Willy Denzey… Tu connais ? 😀 ) et ils n’ont absolument aucun filtre niveau paroles. On peut entendre des “pipi caca” côté enfant, et des “bite chatte” côté adulte éméché. Mais finalement, c’est le même registre non?

Ils demandent de l’eau sans cesse

Surtout à l’heure du coucher, avec les enfants. Mais c’est aussi le cas côté adulte, lorsque l’alcool a asséché leur cavité buccale au point de risquer d’avaler ses dents. Là, l’adulte peut facilement être en boucle pendant 15 minutes : “De l’eauuuuuuuu”. Et quand ça arrive, il n’y a franchement aucune différence avec un enfant.

Ils pleurent souvent pour rien

Les mecs bourrés, et les femmes bourrées aussi (surtout ?) ont la larme facile, c’est un fait. Il suffit qu’ils ne retrouvent leur manteau pour que la fontaine se mette à couler. Un enfant c’est un peu pareil : si vous avez le malheur de leur servir à manger dans une assiette bleue, c’est le drame. Ou rouge. Bref je sais plus.

Vous voyez d’autres similitudes ? Il y aurait aussi l’odeur parfois suspecte qui émane de leur culotte, mais bon, restons classe voulez vous…

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.