En devenant maman, on se met à relativiser !

By Posted on 0 3 m read 91 views

Je dis “en devenant maman” mais je pourrais aussi dire “en devenant parent” parce que les papas sont aussi concernés par ce chamboulement des choses qui avaient de l’importance mais qui du coup en ont beaucoup moins depuis qu’on a des enfants. Et avec le recul, cela permet de relativiser au max, et de se rendre compte qu’on se prenait la tête vraiment pour rien avant…

Ta pudeur

Oui, avant il était HORS DE QUESTION de faire pipi la porte ouverte. Tu te barricadais à double tour alors même que tu étais seule chez toi. Maintenant il n’est pas exclu que tu fasses caca devant un public assez pot de colle, qui a la phobie de la porte close. Donc bon, la pudeur a pris un bon coup derrière la nuque, ça c’est clair.

Ta ponctualité

Enfin disons ton réveil. Tout simplement parce que tu n’as plus besoin de réveil. Tu en a fabriqué un de toute pièce dans ton utérus. Et le top du top c’est qu’il te fait un suspens tous les matins : va-t-il te réveiller à l’aube ? Ou alors 3 minutes avant l’heure prévue ? Ou carrément te laisser faire une grasse matinée de, ATTENTION TENEZ VOUS BIEN, 20 minutes ? Suspens je vous dis.

Ton apparence

Enfin pour celui ci, tout est relatif. Cela dépend de ton degré de coquetterie avant tes enfants. Mais je ne me trompe pas si je dis que t’es descendu d’une marche dans ton palier. C’est à dire que si avant, tu ne sortais pas sans être maquillée, là je suis prête à parier que cela t’arrive de temps en temps. Et si avant tu pouvais sortir en pyjama sans aucun souci, j’ose à peine imaginer le carnage que tu es devenue (je rigole).

Ta relation avec ton homme

Avant, tu n’avais que lui dans ta vie. Alors forcément, dès qu’un petit grain de sable vicieux venait s’immiscer dans la roue de votre amour, c’était la catastrophe. Maintenant, avec les mômes, ton seuil de tolérance est vachement plus élevé, et à moins qu’une tempête du désert ne vienne souffler dans ta roue de l’amour, rien de grave à signaler, tout est ok good.

L’avis des autres

Celui là c’est le mieux. C’est libérateur, c’est un souffle d’air frais dans ta vie. Avant le regard des autres pouvait de paralyser. Ou du moins tu lui accordais quand même assez d’importance pour t’empêcher de faire tel ou tel truc. Maintenant, tout a changé. Ta priorité c’est tes enfants, alors s’il faut faire des grimaces à la caisse du magasin pour faire rire ton bébé, tu le fais. S’il faut courir en gesticulant derrière ton grand qui apprend à faire du vélo, tu le fais. S’il faut chanter le générique des Pyjamasques dans la salle d’attente de chez le médecin, tu le fais aussi.

Parce que nos enfants sont nos vies. En devenant maman, parent, ils deviennnent notre aison de se lever le matin, et le moteur de notre existence. Une bénédiction.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.