Comment sait-on qu’on ne veut plus d’enfants ?

By Posted on 0 4 m read 1.1K views

Je vous en parlais dans cet article, je pense m’arrêter à 2 enfants. Hana m’a un peu coupé l’envie d’un 3ème à vrai dire. Alors qu’après Adam j’aurais pu avoir 6 enfants, l’arrivée d’Hana a eu l’effet d’un tsunami dans ma vie. En grande partie positif, mais les quelques difficultés rencontrées ont eu raison de mon envie de famille nombreuse. Après il se peut que je change d’avis dans quelques années, mais pour l’instant je pense être sûre de moi. Mais finalement, comment sait-on qu’on ne veut plus d’enfants ? Quels sont les signes qui prouvent que ca y est, on ferme définitivement boutique ?

Je suis tombé sur un article BuzzFeed qui a interrogé 19 parents sur la question. J’ai trouvé intéressant de lire leur réponse, leur “déclic” sur leur décision de ne plus avoir d’enfants.

Voici leurs réponses.

Des raisons psychologiques…

 

“Lorsque mon amie a emmené son nouveau-né à la soirée de Noël, ni mon mari, ni moi n’avons eu l’envie ne serait-ce que de le prendre dans nos bras.”

 “Je savais que c’était terminé pour moi lorsqu’au supermarché j’ai croisé une maman avec 2 enfants en bas âges dans son caddie, qui se battaient pour savoir qui avait le droit de toucher quoi. NON MERCI !”

“Quand on m’a réparé mon vagin et mon périnée avec plus de 100 points de suture, après avoir donné naissance à un bébé de 5kg, QUI EST RESTÉ COINÇÉ. Elle a 10 ans maintenant et les choses ne sont toujours pas rentrées dans l’ordre dans cette zone de mon corps”.

“On a toujours prévu de n’avoir qu’un seul enfant, dès le début de notre relation. Nous avons des objectifs de carrières professionnelles, des envies de voyages, nous voulons faire vivre à notre enfant de chouettes expériences et être égoïstes. Nous n’aurions pas pu faire toutes ces choses avec plus d’un enfant. Avec notre fille, on se sent “au complet”. Et nous sommes sereins à l’idée de pouvoir lui donner tout ce dont elle a besoin ou envie, tout en gardant le niveau de vie auquel nous nous sommes habitués”

“Je l’ai su le jour où j’ai ramené mon premier enfant à la maison et que j’ai réalisé que la maternité ne m’apportait pas autant de joie qu’aux autres mamans”

“J’ai toujours voulu avoir 3 enfants. Puis j’ai eu ma fille et je me suis sentie au complet. Mon mari, ma fille et moi sommes tellement heureux tous les 3 que je ne voudrais rien changer à cet équilibre”

“J’ai su que c’était terminé pour moi lorsque j’ai appris que j’étais enceinte de mon 3ème garçon et que j’ai paniqué à l’idée de n’être entourée que de pénis dans ma maison”

“Je n’ai pas réalisé que je ne voulais plus d’enfants jusqu’à ce que nous soyons en essai pour un second enfant, et que le test de grossesse soit revenu négatif. J’étais tellement heureuse qu’il soit négatif ! Ce n’était pas la réaction attendue lorsque le désir d’enfant est là donc le désir d’enfant n’était plus là, c’était certain”

“Lorsque nous avons pris l’avion avec nos deux enfants, j’ai imaginé faire ce même voyage avec un troisième enfant. C’était tellement inconcevable pour moi que j’ai demandé à mon mari d’aller consulter pour une vasectomie aussi vite que possible”

“Quand mon mariage a failli éclater pendant ma première grossesse, nous avons décidé qu’un seul enfant était suffisant”.

“J’ai su que je ne voulais pas d’autres enfants quand je me suis enfermée dans la salle de bains pour pleurer en paix, car je me sentais dépassée par les évènements, avec les enfants que j’avais déjà.”

“Le moment déclic était quand mes deux enfants savaient enfin boucler leur ceinture de sécurité tout seul, et que j’ai réalisé que nous pouvions à nouveau quitter la maison et partir en balade comme tout être humain normal”

“J’ai toujours voulu avoir 4 enfants. Puis j’ai eu des jumeaux. J’ai su que je ne ferais d’autres enfants lorsqu’ils ont compris qu’ils pouvaient ôter leur couches pour se repeindre l’un l’autre avec leur caca respectif”

“Quand mon compte en banque me l’a fait comprendre”

Et des raisons physiques…

 

“Lorsque je pleurais aux toilettes, à cause d’hémorroïdes douloureuses, la première fois que je suis allé à la selle après la naissance de mon enfant”

“J’ai su que c’était fini pour moi lorsque mon premier enfant de 4kg est arrivé trop vite pour que je puisse avoir une péridurale”

“J’ai affreusement détesté ma grossesse. Mon apparence me débectait, je me sentais comme une merde et n’ai jamais eu cette “aura” dont toutes les femmes enceintes parlent. Alors j’ai pondu mes 2 enfants et c’était fini.”

“J’ai eu un accouchement traumatique lors de ma deuxième grossesse et ai failli avoir une crise cardiaque. J’ai su que nous en avions fini avec les enfants lorsque mon mari m’a regardé et m’a dit qu’avoir un autre enfant ne valait pas la peine de prendre le risque de me perdre”

“Je l’ai su après les 36h de travail avant d’accoucher de mon premier. 3 ans plus tard je n’ai toujours pas changé d’avis”

Et vous, quel a été votre déclic ?

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.