Tu n’es pas une mauvaise mère mais…

By Posted on 0 4 m read 1.3K views

… Parfois tu fais des trucs limite-limites, qui te font (un peu) (pas trop) culpabiliser. Tu sais ces choses qui disent que t’en a parfois ras le bol, que toi aussi t’es une personne à part entière et que un peu d’égoïsme n’a fait de mal à personne. Parce qu’à force de faire passer tes enfants avant toi, c’est à se demander si tu existes encore autrement qu’en tant que maman ! Alors non, tu n’es pas une mauvaise mère, même si…

… Tu leur mens sans vergogne pour sauver ta peau.

 Le coup du parc municipal qui est fermé à 14h de l’après midi, c’est moche. La télé qui ne fonctionne plus je-comprends-pas-chéri-je-t’assure. C’est moche aussi. Leur dire qu’il n’y a plus de chocolat alors que t’as une tablette ENTIERE qui t’attends dans le panier à linge sale (seul endroit qui ne risque pas d’être fouillé par leurs petites mains envahisseuses). Bref, tu l’auras compris, les mensonges c’est mal, mais quand c’est pour leur bien, ça passe.

… Tu réponds “moi aussi je t’aime” les dents serrées et avec un ton un peu colérique, avoue.

Faut dire que c’est la quinzième fois qu’ils te le disent. Qu’ils sont censés être couchés depuis facilement 40 minutes et qu’ils t’ont fait te lever 24 fois pour des pipis, câlins, bisous, histoires, et du coup “Je t’aime”. Alors oui, au début tu adores, tu réponds avec ta voix mielleuse de maman gaga. Et puis à un moment donné tu expédies la chose avec un “oui moi aussi je t’aime stop maintenant c’est doDO SINON JE ME FACHE C’EST PAS VRAI CA !!!!!!”. Calme toi.

… Tu ne vois pas où est le mal à manger un Happy Meal 2 soirs de suite.

Ecoutez, j’ai pas le temps de cuisiner, j’enchaine des journées merdiques au taf, et honnêtement, le Big Mac me fait de l’œil. Sans parler de la vaisselle qui n’en découlera pas, du plaisir qui en découlera du coup, et puis les enfants sont contents c’est le principal. Par contre, avec un jus de fruits bio et un yaourt le Happy Meal, faut pas déconner. (Les frites en revanche, c’est non négociable.)

… Tu envisages de leur mettre un demi-somnifère le vendredi soir pour sauver ta grasse mat’ du samedi matin.

Pose ce téléphone, n’appelle pas les services sociaux, j’ai parler “d’envisager” et non de passer à l’acte. Tu les aimes trop pour les droguer. Mais putain, quand la semaine d’école t’as du mal à les décoller du lit à 8h, mais que samedi matin ils te réveillent à coup de poings dans la gueule à 5h30. PUTAIN. Je ne comprends pas le fonctionnement de leur horloge biologique. Et ça fout en rogne.

… Il t’arrive de les baigner-coucher à 19h30 parce que t’es trop claquée.

Mais tu leur explique bien que c’est parce qu’ILS sont claqués eux mêmes, toi tu n’y es pour rien. Pour tout vous dire, ils ont une horloge dans leur chambre qui indique l’heure de faire telle ou telle chose avec des codes couleurs. Et quand c’est dans le gris, c’est la nuit. Sauf que 19h30 c’est pas encore dans le gris tu vois. Alors j’ai peut-être, éventuellement, il se pourrait bien, avancer l’aiguille pour la mettre pile poil en plein milieu du gris. “Ecoute chéri j’y peux rien, c’est la NUIT.”

… T’as déjà effacé des photos de tes enfants pour faire de la place dans ton téléphone.

Faut dire que c’est super chiant ce message disant que ton stockage est saturé. Et puis fallait absolument que tu prennes en photo cette console qui irait trop bien dans ton entrée. Alors la photo de ta choupette qui mange sa glace avec son menton, pardon mais c’est poubelle. T’es pas une mauvaise mère, non non.

… Tu bennes systématiquement les “œuvres” de tes enfants quand ils ont le dos tourné.

En même temps, “œuvre” est un bien grand mot pour définir ce qu’ils font parfois. Alors autant, certains dessins sont chouquettes et dans ces cas là tu les gardes. Et d’autres finissent à la pouvelle ILLICO MACIAS. Mais tu fais bien attention d’ajouter des ordures par dessus pour ne pas qu’ils se rendent compte de ton horrible geste. Pas folle la guêpe.

… Tu les ignores parfois (souvent).

Le nombre de “maman” que tu as fais mine de ne pas entendre ! Le nombre “regarde maman!” que t’as expédié avec un “ui ui chéri j’ai vu”. C’est super cruel mais bon, ils te sollicitent tellement qu’il faut parfois choisir ses combats où mettre son énergie. Et regarder 15 fois ton fils faire une roulade sur le canapé, ce n’est clairement pas un combat que tu as décidé de mener.

Allez, raconte nous tes actions de mauvaise mère toi aussi ! 

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.