La charge mentale, fléau de notre époque.

By Posted on 0 2 m read 325 views

En fait je pense que la charge mentale, tellement à la mode, n’est pas que mentale, mais totale. Globale. Et qu’on est tous concernés. Femmes et hommes. Mamans et papas. Peut-être, sûrement, certains plus que d’autres, mais globalement on est tous dans la merde.

Parce que moi, dans mon couple je pensais que j’étais la seule à tout gérer. Que mon mental d’acier était devenu comme du sucre dans l’eau. Qui fond, fond, fond, dans le verre où je me noie. Parce que finalement, qui s’occupe des enfants ? Moi. Qui s’occupe de la maison ? Moi. Qui s’occupe de l’intendance générale ? Moi. 

Alors forcément, quand il faut tout mener de front, à un moment donné, le bât blesse. On est plus en phase avec la vie et on a envie de tout plaquer pour aller manger des kinders à Tahiti. Mais quand j’en parle à mon homme, je me rend compte que lui aussi est submergé par tout.

Bah oui, moi les factures je ne gère pas. La gestion locative de notre appart, je ne gère pas. Le financement des travaux non plus. Les paperasses d’assurances, banques et tout ce merdier dont j’ai la phobie, non plus. 

Donc finalement, ça ne serait pas la vie en elle-même qui va trop vite ?

N’avons-nous pas fait le choix de vivre trop vite, sans pouvoir réellement en profiter ? Hier soir, mon mari rentrait de déplacement et nous avons pris le temps de nous poser. Vous le savez sans doute, mais nous avons déménagé dans une nouvelle maison. Et on s’est rendu compte que nous n’avions jamais pris le temps de poser nos fesses sur le nouveau canapé tout neuf. Nous y habitons depuis le 9 septembre, et il nous a fallu presque 1 mois pour prendre le temps de souffler un peu.

Sursollicités par la vie, il faut parfois apprendre à lever le pied. Faire une pause, reprendre son souffle pour profiter de ce que l’on possède, avant de replonger dans ce tourbillon.

Parce que si demain tout s’arrête, que restera-t-il ? Rien. 

Franchement, rien. Ni les factures, ou les papiers, ni le planning de repas ou la liste de courses, n’a d’importance. Savoir se fixer des priorités, c’est prioritaire. S’accorder du temps pour vivre, c’est la base. Et on l’oublie souvent.

Alors ce soir, avec chéri on a décidé de se faire un plateau télé devant Netflix, de rattraper nos séries en retard et tant pis si les devis ne sont pas finis ou si le contrat Bouygues télécom n’est pas mis à jour.

Prendre soin de nous, c’est plus important.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.