Quand c’est papa qui gère, c’est différent…

By Posted on 0 2 m read 813 views

Alors attention, je parle en mon nom évidemment. Je suis consciente que notre organisation familiale n’est pas une généralité. Mais à la maison, quand c’est papa qui gère, c’est pas comme avec maman tu vois…

Déjà, les repas.

Quand maman n’est pas là, soit elle pense à prévoir un repas, auquel cas il y a un espoir de faire manger du vert aux enfants. Soit elle se repose totalement sur papa et là on est plutôt sur un délire cracra. Soit un bon DoMac des familles, soit carrément un petit déjeuner. Et côté horaire c’est pareil. Avec maman, on mange à 19h30, le temps de finir, filer sous la douche et extinction des feux à 20h. Quand c’est papa qui gère, on mange quand on peut. En général vers 20h. Et puis on trainasse, on mange devant la télé, on rigole, on en fout partout. C’est un chouette moment pour les enfants c’est sur.

L’heure du bain.

Avec maman, on passe plutôt sous la douche. Sauf les jours où y’a pas école le lendemain. Là on peut se remplir une baignoire avec un fond d’eau, un peu de mousse et on s’amuse. Sans trop éclabousser les enfants hein ! Avec papa, c’est la piscine olympique. Il leur fait faire des combats de sumo dans l’eau, ça hurle et ça se chahute jusqu’à avoir les doigts tout fripés. Et le brossage de dents, avec papa c’est optionnel, ça dépend s’il y pense.

Le dodo.

Maman respecte le rituel. On enfile les pyjamas, on éteint la lumière et allume la veilleuse. On se faufile sous la couette et on commence la valse des câlins, bisous, et bonne nuit. Un petit verre d’eau pour la route et c’est parti, direction les bras de Morphée. Avec Papa en revanche, on chante à tue tête. On saute dans tous les sens parce qu’on ne veut pas enfiler sa couche ou son pantalon. Alors papa part à la poursuite de ses petits monstres dans toute la maison. Petits monstres qui court le sprint la zézette à l’air en général. Une demi-heure plus tard, extinction des feux. Ouf.

La nuit.

Quand c’est papa aux commandes, les enfants dorment à poings fermés, toute la nuit. Quand maman est là, ça se réveille pour un pipi, un bobo ou un câlin. A croire qu’ils ont un radar à fatigue. Plus t’es fatiguée et plus ils te fatiguent en fait.

En fait, avec Papa c’est plus cool. Plus fun. 

Mais ça dure jamais longtemps. Maman a parfois le mauvais rôle, la rabat-joie de service, mais au final, sans ces rappels à l’ordre, tout ne serait que chaos et déséquilibre. Donc tant pis si c’est moi la méchante, l’essentiel c’est qu’à nous deux, papa et moi, on arrive à faire naviguer le bateau, en esquivant les vagues.

OYÉ CAPITAINE !

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.