Quand l’homme abandonne : Cécile, maman solo.

By Posted on 1 3 m read 6.5K views

Aujourd’hui, Cécile veut nous parler de cet homme. Au départ idéal, et vite devenu absent. Lâche. Car, quand l’homme abandonne le navire, il faut continuer à tenir la barre pour ne pas le faire couler. Et Cécile le fait d’une main de maître. Pour elle et pour ses 2 petits garçons, de 2 ans et 7 mois.

J’ai toujours rêvé de devenir maman.

Puis j’ai rencontré cet homme si attentionné. 6 ans plus tard, nous avons eu un petit cadeau du ciel… Ça a pris du temps car j’ai attendu qu’il me le demande, qu’il soit prêt.

Pourtant, à l’instant où ils t’ont posé sur mon ventre, à l’instant où je devenais vraiment maman, j’ai senti ton papa s’éloigner. Comme s’il ne pouvait endosser ce rôle, comme si nous n’existions plus. Il a changé d’un coup. Il est parti, nous laissant dans ce tourbillon inconnu, et violent. 
Tu ressens toutes mes émotions, ma joie de te découvrir mais également ma détresse. Mon cœur est éparpillé. Tu es un bébé stressé, angoissé. Tu pleures continuellement si tu n’es pas contre moi, tu ne dors presque pas. Moi je survie grâce à tes sourires, ton odeur. Je suis essentielle à ta vie, et toi à la mienne. Je t’ai promis de me battre, pour toi. 

6 mois plus tard, il revient en suppliant.

C’est encore mon mari, ton père. Il m’a brisée, et forcément t’a fait souffrir en même temps. Il a trahi ma confiance, a brisé les vœux du mariage. Mais, contre l’avis de tous, je lui redonne une chance inexplicable. Il essaie de me prouver qu’il veut avancer, qu’il a eu tord.
Alors que tout semble aller mieux, 3 mois plus tard il nous abandonne de nouveau.
Ça suffit. Je dois nous protéger. C’est le cœur en miettes que je pars avec toi.

Enfin avec vous…

Car, grandit en moi un petit cœur d’amour arrivé sans prévenir. J’ai 2 semaines pour me décider. Quoi? Comment ça ?  Même si certains me tourneront le dos, si certains se mêleront de ce qui ne les regarde pas…je sais au fond de moi que tu n’es pas là pour rien. Mon cœur de maman t’aime déjà. Et même si je dois vivre cette grossesse seule, affronter le quotidien seule avec ton frère, je le ferai.
Et je l’ai fait. 
Je travaille à temps plein, j’ai acheté seule, j’ai accouché seule.
Tu es arrivé mon deuxième petit cœur si calme et serein…Comme pour m’apaiser, me redonner confiance.
Je fais depuis toujours toutes vos nuits, je ne regarde plus mes cernes. Je suis devenue hyper organisée, moi, ancienne procrastineuse en chef…  Je prépare vos repas en avance, vos sacs pour la semaine pour la nounou, je ne vis plus que pour vous car je n’ai pas le temps, très clairement, pour autre chose, et peut être plus l’envie aussi. Pour le moment.
Mais paradoxalement, j’aime ces obligations, ces contraintes. Vous êtes mes repères. Mes deux petits garçons remplis d’amour et câlins. Quand vos yeux me sourient, quand vos doigts caressent mon visage, quand je vous vois sourire…je n’ai pas de doute.

Vous êtes ma force, ma raison d’être. Je vous aime si fort.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • Matagaly
    février 23, 2020

    Ça change la vie de devoir faire face à tout ce chamboulement seule. On quitte le statut de femme sans enfant à celui de Maman avec toutes les nouvelles contraintes et joies. Destabilisant et quand j’imagine qu’en moins de deux ans vous avez dû affronter ces “épreuves” seules. Vous avez toute mon admiration. Je vous souhaite beaucoup de bonheur à vous et à vos trésors. Et aussi de retrouver l’amour dans les yeux d’un homme.