Redécouvrir le monde à travers leurs yeux

By Posted on 0 3 m read 245 views

Avant vous les enfants, ma vie était assez tracée. Je savais où j’allais, sans paillettes ou fioritures. Des choses d’adultes qui se succédaient devant mes yeux. Des objectifs qui jalonnaient mon chemin. Beaucoup de “où ? quand ? comment ?” mais très peu de “pourquoi ?”. Parce que j’avais compris ma vie, celle que je voulais mener. Et j’avais aussi perdu cette féérie du monde qui nous entoure. Et puis vous êtes arrivés. Et j’ai commencer à redécouvrir le monde à travers vos yeux.

Déjà, il y a vos questions.

Vos questions par milliers. Elles n’ont parfois ni queue ni tête, mais ont le mérite d’exister. Pourquoi le chien aboie ? Comment on fabrique un avion ? Où est ce qu’on va quand on meurt ? Toutes ces interrogations qui se bousculent dans votre tête et qui sortent en un flot continu de paroles par votre petite bouche.

Cette ébullition qui me fait du bien, au fond. Oui parce que dans un premier temps, ça m’agace. Je suis obligée de me creuser les méninges pour trouver une réponse adéquate. Il faut trouver un moyen de vous faire comprendre sans susciter d’autres questions. Sinon on est pas sortis de l’auberge vous comprenez !

Et de voir toutes ces choses qui vous émerveillent, ça m’émeut. Adam ta fascination pour les engins en tout genre, c’est beau. Et ça m’oblige à me torturer l’esprit. A chercher des réponses valables. Car je mets un point d’honneur à te répondre convenablement. Je pourrais expédier tes questions, et te répondre une banalité qui te conviendra mais qui ne sera pas vraie. Mais non. Car tu es entrain d’apprendre. Et c’est mon rôle de te faire apprendre les vérités qui nous entourent. Tant pis si ça me prend du temps et de l’énergie.

C’est mon rôle.

Hana quand tu interromps l’histoire du soir pour me poser des questions à chaque ponctuation. C’est assez chiant, soyons honnêtes. Mais de voir que je prend le temps de te répondre, ça t’enchante. Et j’aime te voir enchantée ma petite princesse.

Grâce à vos questionnements et vos raisonnements, je me replonge dans ma propre enfance. Je remets le nez dans le fonctionnement de ces choses qui me fascinaient aussi à l’époque. Et quand je sollicitais mes parents. Et qu’ils me répondaient avec bienveillance, eux aussi. Parce que la vie n’est qu’un éternel recommencement et être votre maman me replonge à l’époque où j’étais moi aussi une enfant.

Une prise de recul vitale, nécessaire.

Grâce à vous, je peux regarder les étoiles dans le ciel et m’y perdre. En me demandant pourquoi c’est si grand le ciel. Je peux avoir le tournis en me rendant compte du temps qui passe. Les jours les mois, les années, concept encore tellement abstrait à vos yeux, tellement difficile à expliquer, mais qui permet de se poser là. Aujourd’hui par rapport à hier, par rapport à demain.

Cette fascination, c’est un peu mon moteur. Quand je vois un grand imagier de dinosaures, je pense à mon fils et à ses yeux qui s’écarquilleront quand il regardera les pages. Je pense à ma fille qui voudra tout faire comme lui, et qui s’intéressera aux mêmes choses que lui. 

Je sais qu’un jour, cette naïveté disparaitra.

Et ce jour là je reprendrais mon train-train quotidien. Mais d’ici là, je profite d’être votre Père Fouras, votre puit de savoir. Et j’espère que vous serez autant émerveillés que moi quand vous expliquerez la vie à vos enfants, plus tard.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.