Vouloir une fille mais n’avoir que des garçons.

By Posted on 6 4 m read 15.5K views
Aujourd’hui nous abordons le sujet délicat du sexe de l’enfant. Parfois on a très envie d’avoir un petit mec, et la vie nous donne des filles. Et puis souvent c’est le contraire : on rêve d’avoir une fille, mais la vie en a décidé autrement. Alors on essaie de se dire que l’important c’est la santé, mais rien y fait. Ce sentiment de déception est plus fort que tout, déraisonnable. Et l’entourage a du mal à comprendre. Après tout, certaines ont du mal à concevoir ! Certains perdent leurs enfants ! Mais c’est parfois difficile de voir de la logique et du bon sens, là où les sentiments l’emportent. Vouloir une fille mais n’avoir que des garçons, c’est faire le deuil. Et Nathalie nous raconte le sien.
“Ne me dis pas que l’important est qu’ils soient en bonne santé. Je t’arrête tout de suite. Ces petits hommes qui ont grandi en moi, je les aime de tout mon cœur. Là n’est pas la question. Je ne suis pas triste d’avoir eu deux garçons. Aucun de mes garçons n’est une déception. Mais je dois faire le deuil d’avoir une fille.

Est-ce que toutes les femmes n’en rêvent pas ?

Jamais je n’irai faire les magasins pour une robe de mariée ou une robe de bal que je jugerai secrètement trop sexy pour ma fille. Pour un garçon, ce n’est pas la même chose. Gris ou noir ? Couleur de la cravate ? Merci madame et bonne journée. Trente minutes, pas une seconde de magie et c’est réglé.
Jamais je ne jouerai aux Barbies. Ici, la maison est remplie de super-héros, d’autos, de blocs, de dinosaures et de figurines. J’ai bien deux ou trois poupées qui se font trimbaler par le cou quelques fois. Mais c’est seulement pour mieux les lancer l’un à l’autre. À qui vais-je léguer mes Barbies d’enfance affectueusement conservées dans le but les offrir un jour à ma fille ?
Jamais je ne transmettrai ma sagesse à propos des hommes à une adolescente qui a eu le cœur brisé par un jeune boutonneux qui ne la méritait pas. Je n’aurai pas à enseigner à ma fille à se respecter et à se faire respecter au risque de perdre de l’intérêt.

Mais j’enseignerai à mes garçons à ne pas être ces petits cons pour vos filles, promis.

Jamais je ne ferai de tresses sur une petite tête qui n’arrête pas de bouger. Et comme j’aurais aimé voir papa coiffer sa mini. Une petite couette qui n’aurait pas survécu plus de dix minutes, mais réalisée à la sueur de son front.
Jamais je n’aurai besoin d’acheter des vêtements pour filles. Cette section du magasin ne me concernera jamais et pourtant, elle m’attire tellement. J’avoue ne pas être une fan de rose. Mais la robe en jeans, les souliers ballerine, le legging fleuri, les pinces pour les cheveux, la petite robe en tulle… elle aurait été une fashionista cette enfant que je n’aurai pas. Maman se serait gâtée.

Mais ce sera finalement pour une autre maman.

Jamais je n’aurai de petite partenaire pour venir passer trois heures au salon de coiffure à se faire faire des mèches ou pour aller au spa ou encore chez la dame qui fait des beaux ongles. Et alors que je me fais tranquillement à l’idée que je n’aurai pas de fille pour m’accompagner, mon mari se fout de l’importance que ça a pour moi…

Jamais je ne connaîtrai cette relation si spéciale entre une mère et sa fille. Tous ces sujets intimes que l’on aborde uniquement à l’abri de l’amour maternel m’échapperont. Les jambes à raser, les premières menstruations, le grand amour et les moins grands, l’inconnu de la première grossesse, les questionnements existentiels à propos de son couple, les inquiétudes à propos des enfants.

Alors à toi, la fille que je n’aurai jamais, sache que j’aurais aimé être ta mère et partager toutes ces choses typiquement féminines avec toi. J’ai imaginé ces moments bien souvent, mais tout ça n’existera que dans ma tête et toi, dans mes rêves. C’est aujourd’hui que je commence à faire mon deuil de toi car il est maintenant clair que tu ne feras jamais partie de ma vie.

Mes 2 fils, c’est les derniers…

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Comments
  • Didine
    février 26, 2020

    La même pour moi 2 garçons. Et ce deuil de la fille que je n aurai jamais qui est dur a faire.

  • Sobreira
    février 26, 2020

    Bonjours , je vous comprend tellement maman de 4 garçon .je vien d’une famille de fille 5 cousine et 1 cousin j ai une grande qui elle a eu une fille et un garçon idem pour la belle sœur ….. et moi non que des mecs je comprends se deuil que l’on ne fait jamais . J en rêve secrètement de cette petite fille que je n’aurais jamais …. de ces moment que l’on partage qu avec sa fille …. mais bon voila comme vous dite on relativise et on les aimes nos garçons !!! Puis un jours j ai eu un cancer du seins , un cancers génétique très connu du coter de ma grand mère paternelle et la !!!! J ai remercier le ciel que mes fils Ont moins de chance d être porteur de cette merde de gêne …. alors voila oui je rêve de cette petite fille aux yeux bleu/ vert qui aurait dû être là notre ….. mais c est mieu ainsi . Donc il nous reste plus cas rêver d avoir des petites filles !!!

  • Chris
    février 26, 2020

    Bonsoir, sujet délicat c’est sur. On se sent parfois un peu monstre d’avoir une préférence alors on ose pas vraiment en parler. Quand je suis tombée enceinte après un an d’essai j’ai pensé direct que ce serait un garçon. Moi je voulais une fille monsieur un garçon. je lui demandais même “tu veux pas espérer une fille un tout petit peu ? parce que toi tu as toujours ce que tu veux” et à la premiere échographie, je demande par hasard à la fin si le gynéco voit le sexe (depuis quelques jours je pressentais finalement une fille) et là il me dit cash que c’est un garçon.
    Monsieur est super heureux, moi je dis pas grand chose. Je remonte dans la voiture en essayant de réaliser. Puis nous allons acheter un premier pyjama pour fêter cette magnifique écho.
    Dans le magasin je passe devant toute ces tenues de petite chipie et je lance direct à mon homme “je suis dégoutée que ce soit un garçon”
    La grossesse s’est très bien passé, l’accouchement aussi. Les débuts tellement compliqué!!! parfois dans le bain je regarde son visage et lui trouve des traits féminins, je l’imagine fille!!!!
    Puis le temps passe, bien sur que ce petit monstre je l’aime comme la prunelle de mes yeux.
    Je retombe enceinte par surprise.
    Et la, c’est une grande peur….. du côté de mon père c’est ridicule mais tous mes oncles/tantes ont eu fille et garçon.
    Du côté de mon mari il y’a pas mal de garçons…..
    J’informe mon mari que je ne veux pas connaitre le sexe avant la naissance. il est ok.
    Je me mets dans la tête que c’est un garçon pour me préparer mais j’ai trop peur qu’on me le dise. je me dit que à la naissance je l’aimerai forcément ce bonhomme, ou peut être qu’en y croyant très fort ça changera peut être pendant la grossesse?! lol
    le gynéco, un brin chambreur nous embête à chaque écho (roooh mais moi je suis bavard, je risque de faire des gaffes!! votre premier c’est quoi déja?? bon si je dis il je parle du bébé hein!! par contre si je dis elle…… non j’ai pas dit elle si?” on en rigole, moi je vois des zizis à chaque écho. Tout le monde me dis que j’attend une fille sauf ma maman qui ne se trompe jamais avec son pendule lol
    J’espère toujours cette fille puis un jour en déposant mon fils chez la nounou je vois 2 frères de 5 et 7ans, faire les clowns ensemble. finalement 2 garçons c’est cool aussi!!
    Beaucoup de personnes autour de moi tombe enceinte de leur second et ont fille/garçon. le coup dur, ma cousine annonce attendre une fille en second pour 3mois après moi. Je m’effondre sur mon homme “notre fils ne va jamais être aimé, encore un garçon c’est nul! M va avoir une fille, la première petite fille de la famille, tout le monde va être à fond sur elle!!”
    Mon homme me console formidablement bien.
    Une collègue me dit “je te souhaite d’avoir une fille toi aussi” je peux vous dire que je l’ai insultée dans ma tête comme pas possible! Souhaite moi d’avoir un enfant en bonne santé con*****!!
    J’avais vraiment réussis à me convaincre que c’était un garçon et que c’était super!
    Si bien que quand ce bébé est sorti j’ai pleuré “oh mon chéri, tu es beau tu es beau::!!!” et la sage femme m’a dit “euuuh par contre, j’ai pas très bien vu mais il me semble que c’est une fille!!”
    J’ai eu énormément de mal à y croire. Je me suis vu cette fois l’imaginer en second petit mec à plusieurs reprises.
    Aujourd’hui elle a 10mois donc je ne vois pas vraiment encore la difference mise à part les vêtements. Mais je comprends tout à fait votre sentiment. Faites votre deuil comme vous le pourrez et chouchouté les nieces, les filles des copines en attendant que peut être vos garçons vous offre une ou plusieurs petites filles. Gros calins à vos garçons

  • FleurDeCristal
    février 27, 2020

    Après avoir essayé durant 10 ans toutes les méthodes qui existent pour avoir une fille, j’ai eu 2 garçons.
    Je ne vois pas ma vie sans elle et je ne souhaite pas multiplier les tentatives et le risque d’avoir encore des garçons est trop important.
    Notre choix s’est porté sur une fiv avec le choix du sexe dans une clinique spécialisée à l’étranger. Ainsi, à ma prochaine grossesse je serai enfin enceinte d’une fille. Sinon je préfère m’arrêter là. Je ne retenterai plus jamais naturellement.

  • Mayi
    février 27, 2020

    Je comprend tellement, j’aurais aimé avoir un petit garçon pour l’élever dans le respect des filles, jouer avec lui aux petites voitures mais aussi à la dinette, j’aurais aimé parler à un ado boutonneux et affolé par les hormones le plus justement des filles pour, lui transmettre des valeurs qui, un jour, auraient fait de lui un super compagnon pour une chanceuse 😉 j’aurai aimé avoir un petit mec qui n’aime que moi (oui ça ne dure pas longtemps mais quand même). Mais si effectivement je n’ai pas de garçon aujourd’hui j’ai trois merveilleuses filles que j’ai voulu de toutes mes forces et si j’avais envie d’avoir un garçon, je ne voulais absolument pas passer à côté d’être la maman d’une fille. Ceci étant dit… il va falloir se projeter un peu… un jour, l’un de tes fils aura peut être une fille… et à ce que l’on m’a dit, si être parent est une des plus belle chose au monde, être grands parents est totalement différent mais tout aussi extraordinaire ! Ma belle mère a eu trois fils, elle a 3 petits fils, et mes filles, beaucoup des choses que tu décris et regrette, elle les vit aujourd’hui avec ses petites filles (8 et 4 ans), elles ont une relation privilégiée et à priori c’est quelque chose d’extraordinaire pour elle. Ton texte m’a fait pleurer, j’ai eu un autre deuil incompréhensible pour la plupart des gens, ayant eu des jumelles par césarienne il me manque une grossesse et deux accouchements, mais ton deuil je le comprend, je voulais une fille, la nature… la médecine aussi m’ont comblé, j’espère qu’un jour tu sera une super grand mère comblée à l’oreille attentive !

  • La Plume de Fred
    mars 1, 2020

    J’ai eu 3 garçons et je pensais être très heureuse comme ça puisque je voulais des garçons. Et puis un bébé surprise est arrivé, j’ai ensuite appris que c’était une fille … j’ai pleuré pendant 2 heures et j’ai compris que finalement je voulais aussi une fille 😂