Grossesse sous stérilet : Déborah en nous parle.

By Posted on 0 2 m read 3.5K views

Les grossesses qui surviennent alors qu’on est sous contraception sont pour le moins inattendues. En général il s’agit d’une plutôt “bonne” surprise, et on se fait vite à l’idée, après un petit temps d’adaptation. Et dans d’autres cas c’est plus compliqué. La grossesse est non désirée, non assumée, difficilement acceptée parfois. C’est arrivé à Deborah. Elle nous raconte sa grossesse sous stérilet. Non désirée. Du moins au départ…

Pour moi, ma famille était au complet.

Déjà maman de 2 merveilles, une grande de 4 ans et un bébé de 7 mois, j’avais décidé de “fermer boutique”.
J’avais opté pour une contraception sous stérilet en cuivre. Le quotidien était tellement organisé, millimétré, avec le petit dernier BABI, les nuits tellement courtes et les journées pleine de pleurs… J’attendais juste que l’orage passe.

Puis un jour j’ai eu des nausées.

J’ai décidé de faire un test de grossesse, juste pour me rassurer. Après tout le stérilet était là, il n’y avait aucune raison de m’inquiéter !
Quand les 2 barres bien visibles se sont affichées j’ai hurlé “NOON !!”. Un véritable cri du cœur. Le papa a pris le relais avec les 2 grands et je suis sortie. Puis je suis rentrée et c’était à son tour de sortir. Sans un mot nous sommes allés aux urgences et j’ai entendu son cœur, à ce petit grain de riz.

J’étais enceinte de presque 2 mois.

Et j’ai senti qu’il allait rester au chaud, malgré la pression familiale, l’entourage et le papa pour qui ce n’était pas envisageable…
Les allers retours à l’hôpital se sont enchaînés. Les larmes coulaient sans cesse, et à chaque fois le même discours : “nous ne pouvons pas aujourd’hui, vous n’êtes pas stable émotionnellement”. Pourtant je n’arrivais pas à les retenir. Je savais au fond de moi, que si j’allais au bout de cet IVG mon couple s’effondrerait et moi aussi.
Je savais aussi que si je le gardais, seul mon couple s’effondrerait. Alors j’ai eu le courage de dire “je le garde” à tout ceux qui voulait décider pour moi.
Puis j’en ai parlé au papa. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais ses mots ont été réconfortants. Malgré la période difficile qu’il traversait, il m’a soutenue.

Mon dernier petit trésor a maintenant 1 an.

Alors bien sur, je dors très peu, et les journées sont remplies de bonheur, de vie, de câlins, de petits bobos, de pleurs et de couches… mais cette vie, je ne l’aurai jamais voulue autrement.
Et pour couronner le tout, mon 2ème qui était si “difficile” jusqu’alors, a complètement changé. A la naissance de son petit frère, il est devenu un véritable petit clown quasiment toujours de bonne humeur !

Ce bébé surprise vient compléter une famille déjà complète. Pour notre plus grand plaisir.

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.