Culotte menstruelle : testée et approuvée !

By Posted on 0 4 m read 1.1K views

Cela fait un moment que j’ai envie de tester les protections périodiques réutilisables. On entend tellement parlée des substances nocives que l’on trouve dans les serviettes et tampons jetables, que forcément ça me trottait dans la tête. L’idée principale étant d’éviter de m’empoisonner la foufoune évidemment, mais aussi d’améliorer mon empreinte écologique en diminuant les déchets. La culotte menstruelle était pour moi la meilleure option. J’ai donc décidé de vous en parler pour vous faire un compte rendu d’expérience.

La culotte menstruelle : qu’est-ce que c’est ?

Une culotte menstruelle c’est déjà une culotte. Pas un string ni un tanga, on est sur une culotte classique qui enveloppe le popotin. Ensuite, elle possède plusieurs épaisseurs au niveau de l’entrejambe pour un pouvoir d’absorption maximal. Une sorte de serviette hygiénique intégrée disons. La superposition de ces plusieurs tissus absorbants permet donc de retenir le sang et autres pertes, mais possède aussi un pouvoir anti-bactérien et anti-odeur. Sans parler du pouvoir anti-fuite, qui pour moi est le critère numéro 1 dans le choix d’une culotte menstruelle. Grâce à cette association de tissus aux super-pouvoirs donc, pas de sensation d’humidité ou de gêne. Mais je vous arrête tout de suite, on ne se retrouve pas avec une queue de castor dans le pantalon, non non, les culottes menstruelles sont fines, jolies, avec des détails en dentelle qui font penser aux culottes classiques. La seule différence réside dans la zone de l’entre-jambe, où là effectivement on retrouve une épaisseur (environ 2-3 mm).

Culotte menstruelle : Comment ça marche ?

Alors pour s’y mettre, il faut savoir que c’est un petit investissement au départ. Il faut compter entre 30 et 35€ pour une culotte. Sachant qu’il en faut minimum 2 pour une utilisation optimale jour et nuit. Mais quand on compare avec le prix des produits jetables, on rentabilise vite la chose en quelques cycles. Et puis l’impact écologique est lui inestimable, je le rappelle. Vous avez donc vos culottes menstruelles et vous avez vos règles. Pour le fonctionnement, rien de plus simple : On enfile sa culotte et basta. Elles se gardent jusqu’à 12h d’affilée, de jour comme de nuit. Il suffit ensuite de les rincer à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau devienne claire. Puis de les laver à la main avec un savon détachant (ou la machine) puis de faire sécher.

La culotte menstruelle que j’ai testée et approuvée

Il en existe une multitude. Mais mon choix s’est arrêté sur la marque So’Cup. Comme son nom l’indique, So’Cup propose à la base des cups menstruelles (autre alternative géniale aux protections jetables !) et a élargi sa gamme en proposant des culottes menstruelles allant de XXS (jeune fille) au XXL (taille 52). Elles sont en coton bio certifié GOTS et Standard 100 by oeko-tex, et surtout SURTOUT Made in France (certifié OFG). Vous avez les culottes JOUR, qui conviennent aux flux peu abondants et les culottes NUIT pour une utilisation de nuit donc, mais aussi pour les flux abondants, les utilisations prolongées, un post-partum ou un retour de couches.

Mon expérience

Pour ma part j’ai opté pour 2 culottes NUIT. J’ai un flux abondant, jour comme nuit donc je ne voulais pas prendre de risques.  Côté design, elle est simple, sobre, et ressemble à une culotte classique. Le fond est imperméable, et pas très épais. Aucune gêne quand on la porte. La sensation de « fluide qui coule » est assez spéciale au départ. Mais c’est parce que j’ai l’habitude d’utiliser des tampons. Celles qui sont adeptes des serviettes hygiéniques ne verront aucune différence. J’ai porté la culotte toute une journée et même si j’ai passé la 1ère heure à vérifier les éventuelles fuites, j’ai vite compris qu’elle était efficace et qu’elle ne me trahirait pas 😀

L’utilisation de nuit est parfaite aussi. Aucune fuite à déplorer, sachant que je suis un vraie Kung-Fu Panda quand je dors. Donc j’ai envie de dire : belle perf’ !

Côté odeur, rien à déclarer non plus. J’appréhendais cet aspect puisqu’on est censé la porter 8h minimum. Mais là encore, tout était nickel !

Pour celles qui voudraient s’équiper, le code CLUBMAMANS10 vous permet d’obtenir 10% de réduction sans limite de durée, sur le site So’Cup !

On récapitule…

Les culottes menstruelles, pour moi c’est (presque) un sans-faute. Si je devais vous lister les avantages je dirais qu’elles sont hyper simples à utiliser, efficaces, discrètes, confortables et zéro déchet. Le seul petit bémol, c’est en été, lorsqu’on doit la porter sous une tenue blanche par exemple. Elle est noire donc forcément… Et puis il y a le côté « baignade » qui flanche. On ne peut pas se baigner avec, alors dans ces cas-là je préfère utiliser la cup 😉 Mais So’Cup prévoit sous peu la sortie d’un maillot de bain menstruel, donc trop hâte de le découvrir !

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.